Les 6 ans ont de l'avenir !
mardi 04 septembre 2018

Champions des 6 ans
Camélia d'Orval (à gauche) et Cheyenne de la Violle, les champions des 6 ans. © Ph. Paul Dubos

La Grande Semaine de l'élevage s'est achevée dimanche, avec le championnat des chevaux de 6 ans. Du côté des mâles et hongres, c'est Cheyenne de la Violle (Nabab de Rêve) qui l'emporte sous la selle d'Eric Lelièvre, tandis que Camélia d'Orval (Oscar des Fontaines), pilotée par Corentin Derouet, s'impose chez les juments.

L'épreuve finale en deux manches accueillait 65 sujets dont neuf en provenance d'autres stud-books. Dans cette dernière catégorie, un seul, Mister d'Eclipse, BWP par Diamant de Semilly, tire son épingle du jeu, obtenant le label SHF à l'issue d'un sans faute puis d'un 4 points. Ce lot n'a d'ailleurs pas montré, tant de visu que par ses résultats, une qualité enthousiasmante.

Camélia, Candy et Carlita

Du coté juments Selle Français ou anglo-arabe, deux réalisent le double sans faute et se positionnent en tête du classement final. Grâce des bonifications légèrement supérieures ( réussite + modèle), la belle et bonne Camélia d'Orval est championne sous la selle de Corentin Derouet. Issue d'Oscar des Fontaines et d'une fille de Calypso d'Herbiers, cette Manchoise vient de l'élevage des Lemperière père et fils, qui a donné de bons chevaux à l'équitation française, et en particulier La Belletière avec Hervé Godignon. Elle précède notre coup de cœur de l'épreuve, Candy de Coquerie (Quatro de Riverland x Narcos II), ravissante petite puce sauteuse, qui a des yeux au bout des sabots et de l'énergie à revendre. Le jeune Clément Fortin s'en sert magnifiquement et son naisseur propriétaire Raphael Dulin (50) a eu la judicieuse idée d'utiliser cet étalon peu connu, Quatro de Riverland (Diamant de Semilly avec une propre sœur de Quidam de Revel). A la 3e place Carlita de Gaia (Levistan x Quidam de Revel), la championne des 5 ans, pénalisée de 4 points dans la seconde
manche, née chez sa propriétaire Roselyne Brémond (01) et montée par Thomas Lévèque. Ces trois juments ainsi que Confidence d'Ass (Diamant de Semilly x Berlin), 4e avec Teddy Théllier et Cariclès Ste Hermelle (Vargas de Ste Hermelle x Glaneur), 5e avec Adeline Lefèvre, reçoivent le label Elite.

Une belle génération de chevaux

Les mâles sont sept à réaliser le double sans faute, le champion Cheyenne de la Violle est un fils de Nabab de Rêve x Utah Van Erpekom (BWP), né chez Sandra Périni (88) et monté par le très habile Eric Lelièvre. Capuccino de Nantuel (Dandy du Plapé x Parco) prend la seconde place avec Jérôme Hurel pour le compte de Claire Gouin (18). Chopin de Landel (Jazz Band Courcelle x Quidam de Revel) né chez Alain Baillivet (76), complète le podium avec Faustine Laferrerie, une de ces cavalières, de plus en plus nombreuses, à officier en 6 ans, avec un réel talent. Cycnos d'Helby (Javelot d'Helby x For Pleasure) avec Corentin Derouet, 4e et Cligano Jorthonne (Safari d'Auge x Beryl de la Lande), 5e avec Tony Hanquinquant complètent le lot des Elite.

L'impression d'ensemble laissée par ces six ans laisse augurer une bonne génération, résultant de la qualité intrinsèque des chevaux mais aussi de leur très bonne préparation, liée à la compétence croissante des cavaliers. Par ailleurs, au plan génétique, les étalons les plus représentés parmi ces bons six ans sont dans l'ordre Kannan (7), Diamant de Semilly (6), Nabab de Rêve et Clinton (3), Mylord Carthago, Tinka's Boy, Ensor Van de Heffinck, Conrad, Oscar des Fontaines et Safari d'Auge (2).