Pompadour : Appy d'Hulm garde la main sur les 6 ans
samedi 17 septembre 2016

pompadour 2016 Eurydice Schauly et Appy d'Hulm
Eurydice Schauly et Appy d'Hulm © PSV /Jean Morel

A l'issue d'un cross qui a provoqué quelques rebondissements dans le classement, Eurydice Schauly et Appy d'Hulm conservent la tête de l'épreuve devant Ugo Provasi avec Another Quest. Jean-Lou Bigot remonte à la 3ème place avec Aktion de Belheme.

Le cross des 6 ans samedi après midi sur l'hippodrome de Pompadour n'a pas été un  long fleuve tranquille pour tous les concurrents : Thomas Carlile écope d'un dérobé sur la pointe avec Atos Barbotière et surtout la combinaison du chapeau de gendarme avec ses tonneaux en entrée et sortie provoquera plusieurs fautes dont celles de couples bien placés à l'issue du dressage à l'instar de Didier Willefert avec Armognie de Vergne qui écope de deux refus ou de Cyrielle Lefevre qui chute sans gravité sur la sortie de cette combinaison avec Armanjo Serosah.

En revanche on notera les très bons parcours de Christian Weerts avec Acadie Saint Loup et Thomas Carlile avec Aquitain du Delta qui remontent aux respectives 4ème et 5ème places. Excellent tour de cross également pour Jean-Lou Bigot avec le fils de Lauterbach, Aktion de Belhême, actuellement 3ème. Les deux premiers du dressage ont conservé leurs positions. Ce n'est pas une surprise pour Ugo Provasi avec Another Quest (Silver Rainbow) : " C'est un super cheval  d'extérieur car il est moitié pur sang et son point fort c'est vraiment le cross. Je le monte depuis qu'il a 3 ans, je le connais par coeur. Il a aussi de superbes allures.En ervanche il est moins fiable sur l'hippique."

Quant à la jeune Eurydice Schauly qui monte pour la première fois la finale des 6 ans à Pompadour, elle était très heureuse du comportement d'Appy d'Hulm (Visage van de Olmenhoeve) : "Je suis vraiment contente c'était très formateur pour lui. Il n'y avait rien de facile sur le cross. Il y avait un vrai travail sur le dénivelé mais c'était bien fait pour qu'un 6 ans puisse arriver au bout sans être éprouvé. La combinaison du chapeau de gendarme était une difficulté. On ne sait pas trop comment les chevaux vont se comporter moi j'ai la chance d'avoir une forêt très vallonnée où je travaille beaucoup donc le cheval connait bien ça. Et puis il est franc, droit et saute très bien."

Demain sur le cso, il y aura de l'enjeu avec la qualification pour le mondial du Lion et du suspense car les trois premiers concurrents se tiennent dans la barre.

résultats ici

Photos de la Grande Semaine par PSV / jean Morel à retrouver ici