Uzès : bilan commercial record

mardi 13 octobre 2015

  • imprimer

La Grande Semaine d'Uzès a mobilisé plus de 2000 professionnels de l'endurance à cheval du 8 au 11 octobre. Les Finales nationales de jeunes chevaux de la Société hippique française ont permis aux acheteurs du monde entier de se disputer les meilleurs pur-sang. Les éleveurs français ont vendu plus de 150 chevaux sur les 660 engagés, du jamais vu sur cette place de marché mondiale du jeune cheval.

Effervescence chez les éleveurs français venus, comme chaque année, valoriser leurs jeunes chevaux d'endurance sur les Finales nationales à Uzès. En effet, la course n'avait pas encore débuté jeudi soir que les écuries étrangères, en grande partie originaires du Golfe persique, se disputaient déjà 25 chevaux de 6 ans, aussitôt retirés des Finales. Les tractations commerciales se sont poursuivies au même rythme durant les trois jours de course, au point de déjouer les pronostics les plus optimistes : plus de 150 chevaux vendus soit au minimum 25% des engagés, chiffres en forte hausse par rapport à 2013 jusqu’à présent année record.

Les professionnels constatent une augmentation du nombre d'acheteurs présents à Uzès de 15 à 20% par rapport aux éditions précédentes : des écuries des Émirats Arabes Unis plus nombreuses, une présence remarquée des Italiens. Selon les courtiers, l'absence de commerce au printemps n'explique qu'une partie du phénomène. L'élevage français séduit. Les performances des chevaux aux Championnats d'Europe de Samorin cet été ont encore une fois confirmé l'excellence des pur-sang élevés en France. Quant au prix moyen du cheval, il serait lui aussi à la hausse d´environ 20% : les courtiers l'estiment à 25.000 euros pour un 5 ans, 30 à 35.000 euros pour un 6 ans. "Les acheteurs, plus nombreux, se battent pour acquérir les futurs cracks de la discipline ! » explique un éleveur. Autre bénéfice pour la filière toute entière : plus d'un tiers des chevaux négociés à Uzès par des acheteurs étrangers resteront encore une ou deux saisons en France, car leurs nouveaux propriétaires connaissent la qualité de ses écuries et du système de valorisation développé par la SHF.

Dans ces conditions, les organisateurs de la Grande Semaine d’Uzès ne peuvent que tirer un bilan très positif de l’édition 2015, après les intempéries qui avaient entraîné l’annulation de la course en 2014. « La filière a repris confiance, souligne Anne-Sophie Lauthier, directrice du Haras national d’Uzès. Notre équipe a beaucoup de chance de contribuer à la réussite d’un tel événement ! » Même satisfaction chez Guillaume de Thoré, directeur de la Société hippique française : « Les cavaliers et les éleveurs ont apprécié l’organisation, et de son côté la SHF considère avoir atteint ses objectifs de valorisation des meilleurs jeunes chevaux sur un marché très soutenu. »

Communiqué de presse

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr