Fences : "Nous n'étions pas prêts!"
jeudi 17 novembre 2016

Jean Fourcart
Jean Fourcart © www.fences;fr

Ce n'est pas faute d'essayer d'amener sa pierre à l'édifice "commerce" du cheval de sport mais l'agence Fences met sa vente du 19 décembre à Deauville entre parenthèses. "Ajournée!" précise Jean Fourcart, Directeur de Fences, qui ajoute "d'autres projets et services Fences seront annoncés au printemps".

Le projet Fences de décembre était de sélectionner de l'ordre d'une trentaine de chevaux de 4 à 7 ans "triés sur le volet pour leur potentiel sportif et leur génétique" et de les stationner quelques jours chez Jump Alliance, proche du Pôle International du Cheval de Deauville, où ils pouvaient être essayés sur rendez-vous préalablement à leur présentation vente en mains (ou montés) dans le manège du P.I.C.

De nombreuses opérations commerciales de ce type ont déjà été testées par le passé. Elles ont connu des fortunes diverses à Fontainebleau ou ailleurs, "opération Point Rouge" par exemple, et n'ont pas été pérennisées malgré le dynamisme de leurs promoteurs. Le circuit court, sans intermédiaire et sans frais, aurait-il la préférence des acheteurs potentiels ?

Des initiatives régionales subsistent. "Tout le monde cherche les mêmes chevaux" commente Jean Fourcart "...des chevaux d'avenir destinés à des amateurs éclairés qui veulent progresser jusqu'à 1.40m ou 1.45m". Septembre, octobre et novembre sont traditionnellement des mois actifs au cours desquels beaucoup de 4 à 7 ans changent de mains. Le gisement est-il épuisé en décembre ? Sans doute pas !  "Nous allons continuer à travailler sur notre projet" conclut notre interlocuteur.