Stand by pour la vente de performers Fences

vendredi 15 novembre 2013 - Île-de-France

  • imprimer

« On diffère pour ne pas faire les choses à moitié » commente Benjamin Ghelfi, nouvel associé de l’Agence Fences.

fences à Fontainebleau largeL

Eric Fournier

« Projet différé  mais pas abandonné » insiste le normand. Les associés n’auraient pas trouvé suffisamment de chevaux de 3 à 7 ans dans un rapport qualité/prix en adéquation avec la réalité du marché. L’objectif était de constituer une base de données de chevaux à vendre à l’amiable qui puisse compléter et/ou prolonger l’offre des ventes de prestige des 3 ans durant la Grande Semaine de Fontainebleau, de favoriser leur commercialisation à destination d’une cible amateurs et/ou professionnelle puis de réunir ceux qui n’avaient pas trouvé preneur sur un événement commercial à Bois le Roi ou au Pôle International du Cheval à Deauville.  « Le concept n’est pas remis en cause, il garde tout son sens car nous avons énormément de demandes de clients qui souhaitent aussi des chevaux entre 3 et 7 ans environ». Quels seraient les facteurs qui entraveraient l’organisation d’un tel projet ? « Nous avons sans doute débuté la prospection un peu tard, un manque de communication ( ?), des jeunes chevaux qui sont repartis à l’herbe tôt, donc pas prêts à être présentés. De plus, avec la valse des prix de ces derniers mois les vendeurs s’enflamment alors que le projet d’une vente basée sur le rapport qualité prix est notre leitmotiv ». Benjamin Ghelfi ajoute qu’une prospection qui débuterait avec les C.I.R (Concours Inter Régionaux du circuit SHF) serait sans doute plus appropriée. « Pour l’heure le nombre de chevaux identifiés n’est pas suffisant. Il nous faudrait près de cent à cent vingt chevaux pour assurer la rentabilité économique de l’opération car les tournées de sélection coûtent cher ». L’offre ou plutôt la bonne offre manquerait ? Fences se donne donc une nouvelle chance et dit même envisager une vente lors des Jeux Equestres Mondiaux de l’été 2014 sans en dire davantage pour l’heure. A suivre.
 

Eric Fournier

  • imprimer

0Commentaires

GILLES B | 16/11/2013 13:40
La réalité du marché est que les bons chevaux sont rares! donc chers.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr