The Auction : top price à 41 000€ pour un embryon
samedi 16 février 2019

Ventes aux enchères the auction by arqana embryons 2019
Seize des dix-huit embryons proposés ont trouvé preneur pour un chiffre d’affaires total de 416 000 € © RB Presse

Proposer aux enchères une collection d'embryon à la fois physiquement sur deux sites mais aussi de manière dématérialisée via le web : le pari que s'était lancé EEM en partenariat avec Arqana était osé. Au final, 16 des 18 lots proposés ont été enlevés, depuis Deauville, Hong-Kong et internet.

L’ensemble des embryons proposés était construit sur ce modèle d’un croisement entre un père grand performer international avec une souche maternelle exceptionnelle. Le top price (41 000€) en est un excellent exemple : premier lot à être présenté, il s'agit d’Eldorado van de Zeshoek avec Coriana Van Klapscheut une fille de Darco qui s’était classée deuxième de Top 10 de Genève avec Eric Lamaze en 2011. La deuxième meilleure enchère de la soirée est un croisement pensé de la même manière et adjugé 40 000€ à Raphael Le Masne de Chermont : Cassini I, énorme gagnant international sous la selle de Franke Sloothaak et dont on ne présente plus l’extraordinaire descendance avec Cocoshynski (Cornet Obolensky) qui a brillé à 1,60m. 

Au total, seize des dix-huit embryons proposés ont trouvé preneur pour un chiffre d’affaires total de 416 000 €, soit une moyenne de 26 000€ et des prix qui se sont échelonnés entre 12 000 et 41 000 €. Deux lots ont été adjugés à Deauville (meilleure adjudication : 18 000 €), huit à Hong Kong (dont deux via le téléphone incluant le top price) et sept via le net (dont un croisement Cornet Obolensky X Vigo d’Arsouilles à 38 000 € à un acquéreur français).

Des chiffres et un engouement qui n'ont pas manqué de réjouir Eric Hoyeau, président d'arqana : « C’est un résultat qui nous satisfait pleinement et au-delà, nous nous réjouissons des possibilités sans limites que la technologie nous a montrées aujourd’hui, faisant tomber les frontières en temps réel » !