Ventes SHF market au Mans : une tendance des transactions plutôt à la hausse

vendredi 13 février 2015 - Le Mans (72)

  • imprimer

Le Boulerie Jump du Mans a été le théâtre d’un nouvel opus des ventes amiables organisées par la SHF dans le cadre de son dispositif « SHF Market », ces 10 et 11 février. Avec des conditions d’organisation qui étaient optimales, ces ventes, ont rencontré un meilleur succès que la précédente édition, même si, au premier jour de présentation, les tribunes du grand hall semblaient encore un peu vides.

Le Mans 2015- vente SHF largeL

Aurélie Covini

 «L’année passée les ventes ont eu lieu le week-end. Elles ont été remises en semaine car il s’avère que les acheteurs professionnels et les vendeurs sont plus disponibles en semaine, c’est pour cela que les ventes ont été décalées et ça semble répondre à la demande puisqu’on voit qu’il y a plus d’acheteurs qui sont présents. C’est une évolution qui va dans le bon sens», commentait Guillaume de Thoré, directeur de la SHF dans une vidéo publiée par l’institution. Grâce au catalogue édité pour l’occasion quelques sujets ont pu trouver preneur avant même la vente.
Plus d’une centaine de chevaux étaient réunis pendant ces deux journées au cours desquelles ils ont été présentés sur un parcours chaque jour, laissant un large choix aux acheteurs, notamment dans les tarifs puisque la gamme des chevaux proposée s’étendait de 4 000 à plus de 40 000 euros, même si une majorité des chevaux présentés affichait un tarif entre 8 000 et 15 000 euros. Une palette de prix qui se justifiait sur la piste, puisque les spectateurs ont pu apprécier des chevaux à la qualité et au niveau de dressage très différents.
Si la vente a été étendue aux poulains de 4 ans, difficile de se faire une idée sur un jeune cheval qui enchaînait pour la première fois un vrai parcours en dehors de son lieu de travail habituel. « J’ai un 4 ans dont c’était la première sortie, il était un peu intimidé. Au pire si je ne trouve pas de client aujourd’hui, ce sera une bonne expérience pour lui pour la suite de la saison », commentait mardi, Jean-Marie Martin, cavalier et éleveur venu du département voisin de la Mayenne avec deux chevaux.Certains 4 ans ont néanmoins trouvé preneur.

24 chevaux vendus ou en passe de l'être

Valérie Moré (élevage M'Auréa) a trouvé un acheteur pour une jument et a eu de bons contacts pour l'autre qu'elle proposait à la vente. Florence de la Peschardière a eu la satisfaction de voir sa jument de 7 ans vendue à l'étranger. Christian Bihl de l'élevage de Vains dans la Manche a présenté trois chevaux et tire un bilan en demi-teinte de ces deux journées : « Tout est très bien organisé, Grégory Berna qui est là pour faciliter les contacts fait un travail très utile et efficace. Nous avons eu plusieurs touches pour une de nos juments qui a été essayée et la négociation est en cours avec un marchand. Pour la deuxième, nous avons eu un contact qui n'a pas abouti et aucune touche pour notre 3ème cheval », explique Christian Bihl qui espère que la présentation de ses chevaux au cours de ces journées offrira par la suite d'autres perspectives de commercialisation.

Dans les allées, où se côtoyaient amateurs et professionnels, étaient présents des marchands et courtiers comme Pierre Jarry, Guy Jonquères d'Oriola, Jean Fourcart, le belge Bernard Demets ou encore Benjamin Ghelfi.
« Nous avons eu des acheteurs de plusieurs pays différents : Irlande, Grande Bretagne, Portugal, Italie, Suisse, Belgique et même un cavalier Coréen », explique Cécile Lathelize chargée de l'aide à la commercialisation au sein de la SHF. « Les chevaux de très bonne qualité ont été prisés, notamment par les marchands qui se positionnent rapidement. Certains chevaux d'entrée de gamme ont aussi trouvé preneur le premier jour mais des amateurs vont aller essayer certains chevaux dans leurs écuries suite au repérage effectués par les professionnels. D'autres ventes se concrétiseront sûrement dans les semaines à venir d'autant que toutes les vidéos de ces deux jours de vente seront disponibles en ligne sur le site SHF market », note aussi Cécile Lathelize.

Au total 24 chevaux ont été vendus ou sont en passe de l'être sous réserve des visites vétérinaires. Cinq d'entre eux avaient trouvé preneur avant la vente grâce au catalogue. Des chiffres en progression comparé aux ventes de l'an passé.
Deux autres autres ventes amiables de chevaux et poneys de sport de 4 à 7 ans sont prévues dans cette 2ème quinzaine de février sur le même format : le prochain rendez-vous organisé par la SHF aura lieu au Pôle équestre de Mâcon Chaintré, les 17 et 18 février où une cinquantaine de chevaux seront présentés. Nouveauté 2015, une vente est aussi organisée les 27 et 28 février en Vendée avec le soutien de la SHF pour la communication. Elle aura lieu, au parc équestre des Herbiers avec, à ce jour , une douzaine de chevaux inscrits.

Retrouvez tout le détail des chevaux à vendre sur : SHF Market - Jeunes chevaux et poneys de sport à vendre -

Aurélie Covini

  • imprimer

0Commentaires

LOIC D | 13/02/2015 15:36
et des chevaux de dressage, non ??


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr