Epaillard prend les commandes
jeudi 02 octobre 2008

master8-epaillard-labrador
Julien Epaillard et Labrador de Brekka © www.scoopdyga.com

Finalement dix sept en lice dans cette chasse, c’est un plateau très ouvert qu’offre ce championnat de France Pro Elite Generali et qui promet une belle bagarre. Visionnez le parcours du leader Julien Epaillard

Grâce au report de la finale du Global Champions Tour, les ténors du circuit international tels que Michel Robert avec son troisième cheval (Kellemoi de Pépita, 16e après un refus dans le premier double) mais surtout Hubert Bourdy avec son impressionnant Centino du Ry (9e), ont finalement fait le déplacement. Si lui aussi devait partir pour le Brésil, Julien Epaillard avait prévu de jouer sur les deux tableaux, et bien lui en a pris ! C’est avec brio que le Normand prend la tête du championnat avec son troisième cheval Labrador de Brekka, un 9 ans avec lequel il remportait l’an passé la Coupe de France. Leur belle fluidité sera toutefois contestée samedi dans le barème A car les écarts sont très serrés et des couples d’expérience les talonnent. Et notamment les trois « K » particulièrement attendus : Katchina Mail (Patrice Delaveau), 2e, Kiwi du Fraigneau (Eric Navet),3e, et Kho de Presle (Jérome Hurel), 4e. Mais un couple qui se connaît sur le bout des doigts et a déjà prouvé sa valeur comme Stéphan Lafouge/Gabelou des Ores (5e) a laissé une belle impression sur ce parcours très roulant de Jean-François Morand. La force et la maturité prises par Lamm de Fétan et Timothée Anciaume en font des prétendants sérieux au titre (6e). La belle osmose que dégage le couple d’Ines de Balanda et Kikuyu du Coty (7e) est également prometteuse pour les deux prochaines étapes… si Inès avait pris l’option suivie par tous entre le 10 et le 11 elle aurait gagné au moins une ou deux places ! Luccianno et Nicolas Delmotte (8e) très aguerris sur les Nations Cup series ou encore le performant Centino du Ry (Hubert Bourdy, 9e, faute de pouvoir prendre de la vitesse même en enlevant une foulée partout !) sur le Global Champions Tour sont aussi en embuscade car les neuf premiers se tiennent dans la même barre… en somme ils sont quinze en deux barres ! Samedi après midi la bagarre sera belle à n’en pas douter !