Les filles prennent le pouvoir à Sainte Mère
lundi 13 avril 2009

stemere9-leprevost-mylord
Pénélope Leprevost et Mylord Carthago HN © Paul Dubos

Le grand national de Ste Mère Eglise a tenu toutes ses promesses avec un grand prix très intéressant, pas seulement parce qu'il a consacré de gracieuses cavalières. Interview de Pénélope Leprevost

C'est en effet Pénèlope Leprévost qui devance Pauline Guignery à l'issue d'un barrage âprement disputé.Après avoir consacré Emmanuel Vincent, meilleur cavalier, grâce à 5 victoires sur les 10 du concours puis Pénélope meilleure cavalière (3 victoires), le grand prix pouvait s'élancer en ce traditionnel lundi de Pâques.

. 35 couples représentant 18 équipes s'attaquaient aux 16 efforts d'un parcours où les obstacles culminaient à 150cm, parfois plus avec des largeurs de 160 à 170cm pour les oxers. Seuls les plus aguerris ou les plus puissants s'en sont sortis sans encombre avec 7 barragistes mais aussi 6 abandons. Malchance pour le représentant de l'équipe leader du grand national, (Ar Tropig), Jérôme Hurel pénalisé de 4 points avec ses 2 montures sur le même dernier obstacle. Le barrage débutait avec un cavalier peu connu dans la région, mais styliste et efficace, le limousin, Patrice Planchat qui avait qualifié une de ses 3 montures, Nolis du Boulay, sous les yeux ravis de ses naisseurs, les Aubry, des éleveurs du cru. Score un peu lourd pour ce cheval encore très jeune mais affichant un gros potentiel. Julien Epaillard qui avait qualifié 2 montures réalisait ensuite avec Saporo un beau barrage rapide (37'44) mais avec 4 points, lui offrant néanmoins la 3° place (équipe Samsung).

Il n'y eut en effet que deux jeunes femmes pour faire mieux. Pauline Guignery (équipe Delgrange) eut droit à une première chance avec Aura mais échec à 8 points. Ce fut ensuite au tour de Pénélope Leprévost (équipe Theault) de survoler rapidement avec Mylord carthago HN, les difficultés du barrage en 38'57et finalement lauréate puisque seule double sans faute. Pauline eut sa deuxième chance avec la bonne Vinca, on y fut ...presque avec un meilleur temps de 36'86, mais la dernière barre chût, synonyme de seconde place car « Juju » qui avait lui aussi 2 cartouches manqua la cible avec Labrador de Brekka pour finir 5°. Cédric Angot et la régulière Natacha Delaunay s'intercalaient à la 4° place. Pénélope avec sa gentillesse et sa disponibilité habituelle analysait ainsi sa performance : "c'est le premier grand prix de la saison pour Mylord qui a débuté sur des épreuves intermédiaires lors de la récente tournée au Portugal. Il a complètement répondu à mon attente et je sens qu'il en a encore sous le pied. On va faire Chantilly la semaine prochaine puis les internationaux d'Anvers et Lummen où il va seconder Jubilée puis si tout va bien probablement aller à Hambourg et Rome". Quant à Julien il se félicitait des bonnes conditions de ce concours et justifiait ses places par "un souci de galanterie"! Ste mère a donc vécu cette année un débarquement très féminin.

Résultats détaillés