Rendez-vous pour le Prix des start up Hippolia
mercredi 27 octobre 2021

hippolia
Treize start up seront en lice, ce jeudi 28 octobre, sur le stand de L'Eperon à Equita Lyon. © Ph. JLP

Unique pôle de compétitivité dédié à la filière équine labélisé par l’Etat, Hippolia accompagne depuis 2005 les porteurs de projets novateurs dans notre secteur. Depuis 2015, au sein du salon Equita Lyon, un village de start up sous la bannière d’Hippolia est le tremplin parfait pour mettre en lumière le dynamisme des jeunes pousses de la filière.

Treize entreprises sont en lice pour le titre des start up de cette édition 2021. Elles proposent à travers des matériaux et des concepts novateurs des solutions pour améliorer le quotidien des cavaliers. Le bien-être animal est bien sûr au cœur des préoccupations de tous, tandis que les nouvelles technologies offrent aux créateurs un terrain de jeu fertile. Zoom sur ces treize entreprises, dont vous achèterez peut-être les produits demain !

  • S.A.F.E Horseshoes J3S Equus, société dirigée par Stéphanie Joulin-Saunier, s’est tournée vers la conception et la fabrication de fers souples 100% français. Très axée sur la recherche et le développement, et avec une fabrication en circuit court, l’entreprise a su se positionner auprès d’une clientèle en recherche d’un meilleur respect de l’intégrité du pied ferré ou en transition vers le pied nu du cheval.
  • Annabel Heath dirigeante de Impulse Horserunners a opté pour le nom de la jument, Impulse, à l’origine du projet visant à développer des semelles innovantes pour la ferrure traditionnelle. La semelle Close Contact est conçue afin que chaque partie du pied, en jouant un rôle dans la prise en charge du poids et de l’amorti, fonctionne naturellement. Les semelles respectent le fonctionnement biomécanique du pied et sont à adapter avant brochage ou collage.
  • Harold Feugas, président général d’I-Bride, expose une gamme de mors proposant deux flexibilités et trois amortis différents. L'objectif est d'offrir au cheval un confort optimum grâce à une matière hypoallergénique et biocompatible, tout en restant le plus connecté aux demandes du cavalier. Le concept du mors I-Bride est né des observations d’un dentiste équin sur les dégâts occasionnés par les mors traditionnels. Il est recommandé par des cavaliers professionnels et des intervenants pluridisciplinaires (dentistes, ostéopathes, maréchaux).  
  • Michel Laurent, dirigeant de Movin’Smart™, commercialise un système de monitoring en temps réel de la locomotion du cheval et du couple cavalier-cheval. Le MS 100, combinaison d'une appli et de deux capteurs, offre au cavalier un tableau de bord complet de la locomotion (paramètres biomécaniques et physiologiques) du couple cavalier-cheval. L’évaluation en temps réel de la qualité du couplage permet d’améliorer la technicité et la fonction de partage en temps réel qui permet d’avoir un retour avec son coach, réseau…
  • Joséphine Favier, dirigeante de Le Nouvel Ecuyer, développe des solutions et technologies dédiées à la performance et au bien-être du couple cavalier-cheval. D’une analyse sur la répartition de pression sur le dos du cheval est né un tapis à capteurs de pression nouvelle génération. Le tapis ergonomique épouse le dos du cheval, l’application aide les professionnels dans leurs analyses.
  • Yannick Fleury dirigeant d’Ekynea, société créée en 2020, est à l’origine de solutions et objets connectés pour surveiller et analyser en temps réel le bien-être du cheval. Ekyconfort est un capteur permettant de suivre la température sous la couverture du cheval et d’être alerté en cas de dépassement du seuil de confort défini par le cavalier.
  • Jean-Yves Gauchot préside Equ’Institut, association dédiée à l’information, la formation et la recherche clinique pour l’innovation en matière de santé du cheval en développant des outils connectés pour la prévention et la surveillance des maladies du cheval. 
  • Equidocs App est une application pour gérer suivre et surveiller la santé, le bien-être et prévenir les maladies de votre équidé.
  • Anahid Ruivo dirigeante d’Ekidata, propose une solution digitale pour la gestion des concours, côté organisateurs et officiels de compétitions, et côté cavaliers participants sous la forme d’un groom digital. La communauté Ekydata, que l’on peut rejoindre en téléchargeant l’application mobile, permet de partager avec les autres cavaliers ses performances. 
  • Marie Rothe, dirigeante de Ekestre, équidesigner, crée du matériel d’équitation en aluminium à partir d’une technologie brevetée respectueuse du bien-être du cheval, du cavalier et "made in France". Ses obstacles en aluminium sont conçus pour être légers et fonctionnels. La réflexion technique a permis d’intégrer à travers le design une pointe de finesse sur les lignes des produits, des couleurs variées et une manipulation ergonomique.
  • Vivianne Gonnet, dirigeante de Halter Planet, a conçu une nouvelle marque de matériel pour le cheval, innovante et esthétique, respectueuse du bien-être animal et de la planète. Fabriqué en France, le premier produit est un licol 100% lin naturel. Ce produit robuste et doux pour le confort du cheval a déjà obtenu le Label "Initiative Remarquable" pour les engagements écologique et social.
  • L’équipement du cavalier inspire aussi les créateurs. Marion Lupetti Guiraud, dirigeante d’Aravolte, propose vêtements et équipements d’équitation durables, performants et français. Le pantalon proposé est en tissu compressif et confortable. Le concept est le fruit d’une adaptation à l’équitation des vêtements de cyclisme. Les produits sont garantis et réparables.
  • Léa Champel, dirigeante d’Allure Cavalière, crée et vend des sous-vêtements féminins confortables et durables pour les cavalières. Des matières naturelles telles que le lyocell et le coton bio sont utilisés pour une fabrication majoritairement française avec des tissus venant du Portugal et d’Italie. La brassière proposée est ajustable, réglable et adaptée aux besoins des cavalières tout en leur permettant d’oser leur féminité à cheval.
  • Laetitia Moulard, dirigeante de Horse Dressing, est la conceptrice de la première plateforme dédiée à la location de matériel d’équitation, pour le cavalier comme pour le cheval. Un concept idéal pour faire face à un besoin occasionnel ou pour les envies de tester des produits. Le site Internet permet de faire son choix et sa réservation.

Jeudi 28 octobre, à partir de 14h, les représentants de ces entreprises seront sur le stand de L’EPERON pour présenter et défendre leurs projets devant un jury d’experts dont le vote
associé à celui du public déterminera le podium gagnant 2021 des start up Hippolia by Equita.