Ecole Blondeau : « Cette formation a changé notre regard sur les chevaux »
mardi 25 février 2020

Ecole Blondeau
Ecole Blondeau © Christine Marquenet

Le certificat de spécialisation « Education et travail des jeunes équidés » a été mis en place à l’école Blondeau (Saumur) en partenariat avec la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. Huit stagiaires sont trois semaines en contrat d’apprentissage chez un professionnel et une semaine en formation à Saumur.

Les stagiaires, présents à l’école Blondeau pour cette dernière semaine de formation sont ravis. Manon Salomon et Victoire Bayard s’accordent pour dire que cette formation a changé leur regard et leur rapport avec les chevaux. Manon précise : « Cette formation nous démontre que le cheval est capable d’analyser des situations pour proposer des comportements différents et trouver "la bonne solution" ». Victoire rajoute : « Cette formation m’a aussi appris à gérer mes émotions pour devenir un repaire fiable  pour les chevaux. »

Aussi un travail de recherche

Emmanuel Sudret, instructeur d’équitation et spécialiste de la méthode élaborée par Nicolas Blondeau intervient sur l’enseignement pratique : « Dans la méthode de débourrage que nous enseignons, nous établissons des codes très précis, cohérents et bienveillants avec le cheval. » De son côté, Sophie Barreau assure l’enseignement théorique. Enseignante d’équitation, éthologue et chargé de mission sur le programme de recherche de l’INRA, Sophie étudie « l’animal au travail » dont le rapport sera présenté en mars 2020. « J’ai filmé 100 chevaux en phase de débourrage à l’école Blondeau (50 femelles et 50  mâles). J’analyse les interactions entre l’homme et le cheval et je dégage des données statistiques. Parmi les premières conclusions, il apparaît que l’attention du cheval est très liée à celle que lui porte l’homme. Le fait que la méthode d’approche et de dressage du cheval est très standardisée à l’école Blondeau nous donne des informations statistiquement fiables», précise Sophie. 

Si vous rencontrez des difficultés pour lire cette vidéo, cliquez ici