M. Robert et P. Leprévost au Mans : « L’importance de la position et du regard »
dimanche 05 janvier 2020

Pénélope Leprevost et Michel Robert
Pénélope Leprevost et Michel Robert © Christine Marquenet

Michel Robert et Pénélope Leprévost ont animé, les 4 et 5 janvier, au Boulerie Jump, un stage suivi, le samedi, par près de 300 personnes et 12 cavaliers à cheval. Des échanges nombreux ont ravi les participants même si la qualité de la sonorisation était un peu défaillante.

Pénélope Leprévost a mis l’accent sur sa recherche de l’harmonie et de la qualité de la connexion avec sa monture. Sollicitée pour une démonstration à cheval, la grande championne a mis en application les consignes de Michel Robert sur un cheval qu’elle montait au pied levé. Une démonstration convaincante qui a permis aux spectateurs de prendre des repères visuels sur le travail et les exigences de Michel Robert ainsi  que de mieux appréhender les conseils et critiques formulés ensuite lors de ses interventions auprès des stagiaires à cheval.

Rendre les choses agréables au cheval

« Il faut rendre les choses agréables au cheval, ce qui les rendra aussi plaisantes au cavalier », précise Michel Robert qui a insisté sur la position du cavalier à cheval et l’importance de son regard qui doit rester « panoramique ». Autres consignes : « Le cavalier doit être au-dessus de ses pieds, les pieds doivent être parallèles, les étriers un peu en arrière de la sangle. Il doit pouvoir passer très aisément de la position assise à la position en suspension… Dans les courbes, le cavalier doit pouvoir placer son regard à l’extérieur "perpendiculairement" »…

Bien choisir les exercices

« Le cavalier doit s’interroger sur la cause première du problème rencontré et choisir avec soin les exercices à réaliser pendant la séance », explique Michel Robert. «Les exercices proposés au cheval doivent avoir un très fort pourcentage de réussite », précise Pénélope qui avoue au passage que sa pratique de l’équitation la rend profondément heureuse. Si son attitude à cheval est une référence chez les cavaliers, elle reconnait modestement avoir eu la chance d’avoir eu de très bons enseignants dès ses débuts à cheval. 

Débloquer les freins de la progression

Michel Robert a cherché le premier jour à «débloquer les freins à la progression ». Plusieurs barres au sol ont été utilisées pour matérialiser l’espace et poser des exigences de contrôle de l’équilibre du cavalier et du cheval. Les séances se sont poursuivies avec des enchainements sur des barres au sol et des petits obstacles. 

Si vous rencontrez des difficultés pour lire cette vidéo, cliquez ici