Mécanique Equestre, bon anniversaire !
jeudi 02 mai 2019

Mécanique Equestre
Mécanique Equestre © Béatrice Fletcher

Le week end dernier, l’association Mécanique Equestre avait choisi le « Haras des L » à Recloses pour célébrer les 10 ans de sa création.

En 1997, Cécile Aiglehoux bénéficie pour la première fois des conseils d’Ivan Scherer. Très rapidement, elle a l’idée de lui demander d’animer quelques stages en Eure et Loire où elle est basée. En septembre 2009, lors d’une journée de démonstration organisée aux écuries des Trois Pignons, à Noisy sur Ecole, avec le docteur Pierre Pradier, vétérinaire fédéral de 1968 à 1973, qui s’est imposé comme une référence en matière de locomotion du cheval, François Franzoni, Ivan et Rodolphe Scherer,  ainsi que le colonel Teisserenc, actuel écuyer en chef du Cadre Noir, Cécile décide de créer une association baptisée « Mécanique Equestre », en référence aux ouvrages publiés par le docteur Pradier. « Il s’agissait d’aborder le travail à la longe, le travail sur le plat et à l’obstacle du jeune cheval jusqu’à l’enchaînement d’un parcours et le reprise de dressage de niveau grand prix. » rappelle Cécile. A partir de ce moment là, alors que le docteur Pradier décède en septembre 2013, et qu’Ivan tombe malade, puis décède lors des Jeux Equestres Mondiaux de 2014, Rodolphe Scherer endosse à son tour le rôle d’intervenant. Il est bientôt soutenu par Francis Rebel, Laurent Bousquet, puis Philippe Moreau

En moyenne, Mécanique Equestre propose à la cinquantaine d’adhérents 6 à 7 stages de deux  jours chaque année, plus un stage d’été d’une semaine à Saint Gervais (35), chez Rodolphe Scherer. Cécile l’explique « L’objectif, pour les fidèles de l’association,  consiste à faire un état des lieux du niveau du couple cheval-cavalier en début de saison, puis de progresser selon les pistes de travail proposées, ou pour d’autres de bénéficier d’un soutien technique ponctuel. Nous nous retrouvons tous en concours, mais aussi lors de diverses occasions pour partager de bons moments. L’association crée une dynamique et un esprit de cohésion entre les adhérents qui deviennent des amis. Nous avons vécu des moments très forts au cours de ces dix années, lors des stages et compétitions mais aussi en accompagnant Rodolphe à Burghley par exemple, ou sa fille Nina lors des championnats d’Europe en 2018. Au-delà des aspects techniques, l’association fonctionne un peu comme une grande famille. » Depuis un an et demi, Laure Malègue, sophrologue, intervient également lors des regroupements, pour aller plus loin dans l’analyse de la posture et travailler la préparation mentale.   

Un sondage réalisé cet hiver a permis de mettre en lumière que les adhérents sont attachés non seulement à la qualité des intervenants, mais aussi à l’ambiance qui règne au sein de l’association. Ils ont également exprimé le désir de bénéficier d’un coaching en concours, et d’avoir accès à des séances filmées. 

Pour l’avenir, Cécile, qui occupe un poste à la direction financière d’un important groupe d’assurances,  continuera à faire en sorte que l’association perdure, et que les intervenants actuels puissent transmettre leurs connaissances à une éventuelle relève.