Institut de droit équin : une journée professionnelle et une nouvelle promo du DU
vendredi 21 juin 2019

Institut droit équin session DU
Le DU proposé par l'IDE se déroule sur deux ans dans des lieux emblématiques de la filière cheval © IDE

Basé à Limoges l’Institut de droit équin est connu pour son Congrès annuel programmé à l’automne. L’IDE propose une journée professionnelle dédiée à l’actualité juridique en droit équin le 8 juillet à Paris et signe la fin du recrutement de la nouvelle promotion du DU de droit équin.

Initiée il y a un peu plus de dix ans, cette journée professionnelle sur l’actualité en droit équin attire une majorité d’avocats qui viennent mettre à jour leurs connaissances, mais aussi quelques salariés des institutions de la filière cheval, vétérinaires experts et étudiants. « Nous reprenons les thèmes qui reviennent le plus souvent ces deux dernières années, explique Claire Bobin de l’IDE. Le contenu de cette journée permet de balayer quatre à cinq thèmes où la jurisprudence est la plus abondante et d’aborder les enjeux de la filière. » Limitée à une cinquantaine de participants, cette journée très interactive sera rythmée par les interventions de professionnels du droit équin. 

Former les acteurs de la filière pour la sécuriser

Pour mémoire, l’IDE rassemble 400 membres dont la moitié d’avocats, mais avec un turn-over important. Cela permet aux plus jeunes de prendre plus d’initiatives comme on peut le voir avec la liste des intervenants de la journée professionnelle. Certains, comme Anne Debernard, ont pu suivre le nouveau diplôme mis en place par l’IDE, le DU (Diplôme universitaire ouvert aux Bac + 3 ans en droit ou par VAE ou VAP). « Il n’y a pas de limite d’âge pour postuler à notre DU de droit équin, assure Claire Bobin. Nous avons eu des stagiaires de 25 à 67 ans. Nous souhaitons mixer les diverses professions, juristes et non-juristes au sein de ce DU de droit équin, car le but n’est pas de faire des experts en droit équin, mais d’approfondir et de développer leurs connaissances en droit équin. Ce mélange des publics contribue à la richesse des débats et des échanges et permet d’identifier les problématiques du terrain. »

Ce DU qui se déroule sur deux ans (130 heures réparties en neuf sessions de 14 heures) dans des lieux emblématiques de la filière cheval (Limoges, Saumur, Grosbois, Lamotte-Beuvron, Chantilly et Paris), a un autre objectif : former les différents acteurs de la filière cheval pour la sécuriser. La 3e promotion vient d’être recrutée (20 juin) pour un démarrage en octobre. « En général, nous avons une cinquantaine de candidatures pour vingt places, précise Claire Bobin. Cette année nous avons douze avocats, un notaire, un comptable, huit agents de l’IFCE, une cavalière Pro de haut niveau en CSO, une dirigeante d’entreprise et deux vétérinaires. Nous avons toujours un volume important d’avocats, mais c’est la première fois que nous avons des agents de l’IFCE. Pour être sélectionné, il faut avoir un vrai projet autour du droit équin. » 

Infos pratiques 

Journée professionnelle :

Le 8 juillet prochain à Paris (20 bd de Latour Maubourg), de 9h à 17h30 

Le programme : 

  • Actualité : dopage et sports équestres par Lauren Sigler (avocat) ;
  • Actualité : droit rural et cheval par Sophie Beucher (avocat) ;
  • Actualité législative et panorama de la jurisprudence : droit de la responsabilité civile appliqué aux activités équestres et hippiques par Camille Morin (avocat) ; 
  • Actualité : vente d’équidés par Anne Debernard (avocat) ; 
  • Actualité : bien-être du cheval par Deborah Bardou  (Responsable bien-être à la FFE) et Paul-Marie Gadot (vétérinaire à France Galop).

Inscription auprès de l’IDE : 200 euros pour les professionnels et 100 euros pour les étudiants.

Formation : 

DU de droit équin inscription auprès de l’IDE. 

Frais de scolarité : 6000 euros.

Institut de droit équin :

tél. : 05 55 45 76 30/33 ; 

mail : contact@institut-droit-equin.fr ou droitequin@gmail.com