Franck Le Mestre retrouve le sport
jeudi 22 octobre 2020

Franck Le Mestre
Franck Le Mestre © Eric Fournier

Il reste dans le berceau de race et dirigera le Pôle International du Cheval de Deauville à compter du 1er Décembre. Issu de la filière sport, spécialiste de l'élevage, Franck Le Mestre a fait une incursion remarquée dans la filière courses à Maisons Laffitte puis comme responsable de l'hippodrome et du centre d'entraînement de Deauville.

Du bout de la piste de l'hippodrome de Deauville La Touques au Pôle International du Cheval il n'y a que quelques foulées; Facile pour les grandes enjambées du prochain patron du P.I.C qui prend la suite d'Antoine Sinniger actif directeur du Pôle depuis son ouverture il y a dix ans. De beaux événements ont émaillé cette période. Il est grand (double mètre), curieux, volubile, pro actif, force de propositions, ne tient pas en place, souvent pendu au téléphone... vous l'avez sûrement croisé dans les terroirs de l'élevage tricolore depuis son poste de conseiller technique à Montier en Der, son passage à l'ANSF (Association Nationale du Selle Français), ses responsabilités au Haras du Pin puis son virage à la corde dans la filière courses. Sûr qu'il aimerait se dédoubler pour en croquer encore davantage. Il pense cheval, vit pour les chevaux et avec ceux qui les entourent, monte à cheval et ne conçoit pas son parcours professionnel en marge des chevaux. 

"Je retiens du monde des courses..."

"Un univers professionnel passionnant fait de rencontres variées, d'environnements de travail privilégiés tant à Maisons Laffitte qu'à Deauville. J'ai apprécié les équipes dévouées et concentrées sur les objectifs pour que le quotidien et les grands événements France Galop se déroulent au mieux" commente le breton d'origine mais "... désormais normand de coeur. C'est ici que beaucoup de choses se passent. La récente victoire de Sottssas dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe confirme la qualité des éleveurs, entraîneurs, lads, jockeys et bien sûr pur-sang basés à Deauville où le centre d'entraînement à pris une ampleur incroyable depuis quelques années". 

"Je retrouve le sport"

Concentré sur son job à France Galop, Franck Le Mestre (51 ans) est néanmoins resté en veille sur l'actualité dans la filière sport. "Il reste tant de passerelles à valoriser entre les courses et le sport si j'en crois le nombre de cavaliers qui fréquentent l'hippodrome de La Touques, les ventes Arqana... Deauville est une fourmilière ou s'activent tous les pans du monde du cheval normand". Franck Le Mestre va maintenant se concentrer sur le développement du Pôle International du Cheval. Il apportera une forte proximité avec ceux qui sont en prise directe avec le terrain, cavaliers, éleveurs, propriétaires, réseaux de l'élevage..."Antoine Sinniger a mis le Pôle sur de bons rails et lui a offert une reconnaissance internationale eu égard aux grands événements qui s'y déroulent déjà de façon récurrente" (événements Cheval Normandie, Approbations Z, CSI...). Nouveau tournant à négocier donc pour cet homme de conviction à même de faire émerger des projets pour les dix prochaines années. Le PIC est un bel outil il faudra continuer à le faire accepter un peu plus, améliorer bien des points.