L'APCS emboîte le pas à l'ACSOF
jeudi 12 mars 2009

mars
Danièle Mars © www.scoopdyga.com

La présidente des propriétaires de chevaux de sport (APCS), Danièle Mars, emboîte le pas au président des cavaliers, Marwan Lahoud, en adressant à son tour une lettre ouverte au président de la fédération française
d’équitation. Le limogeage de Gilles de Balanda, le manque de concertation
et de communication sur la politique sportive sont à nouveau dénoncés.

Après des années de non-reconnaissance du "métier" de Propriétaire, nous avons maintenant atteint le sommet, et nous sommes amenés à nous poser des questions.Devons-nous continuer à confier nos chevaux pour une Equipe de France gérée par une Fédération qui a un tel manque de considération du haut niveau et qui refuse d'intégrer dans sa réflexion les associations de Cavaliers, de Propriétaires et de Juges.Comment pouvons-nous accepter, sans rien dire, cette éviction de G.B. de Balanda qui remet en cause une politique sportive qui semblait avoir porté ses fruits.Au-delà de l'homme et du relationnel que les uns et les autres ont pu établir ou pas, personne ne peut dire que ce Grand Cavalier ne s’est pas investi dans sa tâche et n'a pas parfaitement rempli son contrat.Mener une équipe sur les podiums, ce n'est pas mettre sur une feuille de papier 5 noms, en fonction des résultats des semaines passées, c'est connaître parfaitement les hommes dans leur technicité mais également dans leur vie, les aider à surmonter ce qui peut, dans leur vie personnelle, nuire à leur vie professionnelle, les faire vibrer pour le drapeau, pour la marseillaise, leur donner envie de se dépasser pour l'Equipe, c'est donner une âme au groupe, c’est suivre jour après jour l’état physique et moral des chevaux c’est voir avec les propriétaires quelles sont leurs intentions à court, moyen et long terme, gérer leurs interrogations.Entraineur, sélectionneur…… ce qu’il faut c’est un Patron de l’Equipe de France un homme qui soit capable d’entraîner derrière lui un groupe large de cavaliers désireux de se dépasser, vers une grande échéance, un homme qui puisse à l’instant T parce qu’il a la connaissance absolu de ce groupe, sélectionner les couples qui sont le plus à même d’être sur le podium ensemble. Il nous semble que GBdeB commençait à bien porter ce costume de Patron et l’on ressentait chez les cavaliers cette envie, cette flamme qui fait une équipe.La Fédération Française d’Equitation explique que les sports ont évolué et que les postes d’entraîneurs et de sélectionneurs sont maintenant dissociés !.... Domenech n’est-il pas le Patron ? Laporte n’était-il pas le Patron ? Claude Onesta n’est-il pas le Patron ?....et dans chacun des cas des patrons issus du sérail. Nous sommes à moins de 6 mois des championnats d’Europe, la saison est commencée et nous n’avons aucune connaissance d’une politique sportive quelconque, le flou est total !!!Il y avait un Patron, il a été limogé sans justification sportive, ses résultats faisaient penser qu’une ère nouvelle s’ouvrait pour l’Equipe de France, une ère ou la France allait de nouveau être présente dans les grands rendez-vous…. Une entreprise saine fonctionne sur la méritocratie, la FFE innove : vous avez des résultats vous êtes remerci酅Quid de Laurent Elias ? Aura-t-il le loisir d’être le patron ? La Fédération va-t-elle lui laisser la possibilité de gérer les programmes de nos chevaux vers les médailles en homme de cheval ?Nous confions "pour" l’Equipe de France nos chevaux qui valent des fortunes et qui nous coutent des fortunes. Nous les confions par passion pour le sport mais également pour le "drapeau", mais la passion a des limites, investirions-nous dans une entreprise dont nous ne connaîtrions rien ? Ni les hommes, ni la stratégie, immobiliserions nous un capital important dans une entreprise ou nos avis seraient systématiquement ignorés ? Nous regrettons Monsieur le Président que vous n’ayez pas cherché à nouer avec les associations représentatives du sport, un dialogue constructif afin d’élaborer un projet sportif cohérent Une Fédération forte de nombreux licenciés c’est bien, une fédération remportant, en plus, des médailles par équipe dans les grands championnats c’est beaucoup mieux. Londres c’est demain, une olympiade se prépare dès la cérémonie de clôture des jeux précédents, nous avons donc déjà perdu 7 mois, Ne vous trompez pas seules les médailles par équipe sont véritablement à mettre au crédit d’une Fédération, à l’heure actuelle nous avons quelques brillantes individualités, nous n’avons pas d’équipe, il manque le souffle, l’âme, la détermination, le projet, ce projet qui porte tous les participants ; cavaliers et propriétaires vers les médailles.Nous regrettons vivement, Monsieur le Président, ce manque de concertation avec les acteurs du sport. Manque de concertation qui vous a également amené à prendre unilatéralement la décision d’obliger les "propriétaires-engageurs" à prendre une licence pratiquant, mesure qui comme je vous l’ai écrit a entrainé de vives protestations.C’est donc avec nos regrets que nous vous présentons Monsieur le Président l’expression de nos salutations les plus distinguées.

L'Association des Propriétaires de Chevaux de Sport(A.P.C.S.)Présidente : D. Mars