Le clonage équin s’accélère
jeudi 28 avril 2005

paris-texas dos
Paris-Texas. Ph : Cryozootech

Après avoir annoncé le clonage réussi d’un champion d’endurance en Italie le 14 avril, le chercheur français Eric Palmer révèle la naissance d’un autre clone. Cette fois, le poulain est né aux USA grâce aux recherches menées en collaboration entre Cryozootech et Texas A M University.

Baptisé Paris-Texas, le poulain est le clone d’un champion de saut d’obstacles bai âgé d’une vingtaine d’année, dont le nom n’a pas encore été révélé. La collaboration entre Cryozootech et Texas A M University date de 2003, alors que Texas A M University travaillait sur le clonage à partir de cellules de chevaux sans valeurs. Cryozootech a alors proposé au laboratoire américain de mener les recherches à partir de cellules de champions afin d’obtenir des animaux à forte valeur commerciale. Dans le cas de Paris-Texas, le clonage a été financé par le propriétaire du cheval d’origine, à qui il revient le droit d’annoncer quand il lui plaira l’identité du cheval donneur de cellules.

Pour financer ses recherches, Cryozootech vend depuis déjà quelques temps des parts de deux futurs clones de champions : ET FHR et Calvaro 005. Le but n’est pas de produire des chevaux pour le sport mais de faire des étalons qui apporteront le patrimoine génétique de ces chevaux d’exception qui avaient été castrés. Si pour l’instant les juments qui ont reçu les embryons ne sont pas restées gestantes, le laboratoire espère voir naître des clones de ces champions en 2006. Ces annonces de succès de la part du Laboratoire Cryozootech (associé à d’autres laboratoires étrangers) pourraient bien augurer une série de naissances de poulains clonés dans les mois et années à venir.

Ph : Cryozootech. D.R. Pour lire l'article du 14 avril 2005 cliquez ici.