Pas de pied, pas de cheval!
mercredi 03 décembre 2003

Pied-ferrure
Pied-ferrure

L'Union française des Maréchaux-ferrants en la personne de M.Bloch a permis au public de suivre un cours très pédagogique sur le fonctionnement et l'entretien du pied du cheval.

Le cheval étant un herbivore, à l'origine restaient uniquement ceux qui avaient "un sabot parfait" leur permettant de courir assez vite pour échapper aux prédateurs. En domestiquant le cheval, de nombreux problèmes artificiels sont apparus. Quoiqu'il en soit, le pied du cheval subit de nombreuses épreuves: terrains arides, humides selon les régions, soleil, froid... Il a dés lors été prouvé que les terrains meubles favorisent l'évasement du pied, de la corne tandis que les terrains secs créent des petits pieds ronds et creux.Les températures ont aussi une incidence sur la corne des sabots.Un ralentissement de la pousse de la corne est constaté dans les régions froides. A l'inverse, le soleil et donc le rallongement des journées permet la création de mélatonine qui favorise la pousse de la corne.N'oublions pas de préciser qu'en cette matière, l'alimentation est déterminante (un cheval qui n'est pas bien alimenté, pas bien complémenté en minéraux et vitamines, n'aura pas un beau poil ni de beaux pieds, mis à part bien sûr le fait d'être dans des pâtures riches!).Enfin, en ce qui concerne les onguents et graisses pour sabots, il faut bien voir que ceux-ci ne pénètrent qu'au niveau du derme, c'est à dire au niveau de la couronne (là où la corne se fabrique), le reste de la boîte cornée n'absorbant pas ces graisses.