Les haras de trotteurs pour cible
jeudi 07 janvier 2010

hilaire-trotteur
Ph. cavadeos

En un peu plus d’un mois une douzaine de haras de trotteurs, dont trois en Basse Normandie, a été cambriolée.

Le Lieutenant Colonel Klittel de la Section de Recherche de Caen joint au téléphone mercredi 6 janvier indique que les haras ciblés par les malfaiteurs se situeraient dans l’Eure et Loire, la Mayenne, la Sarthe et la Basse Normandie (dont un en Pays d’Auge). Une cellule dédiée devrait prochainement prendre en charge ces affaires qui pour l’instant sont traitées dans les parquets locaux.Le Lieutenant Colonel Klittel ajoute que la période n’est pas choisie par hasard. « Beaucoup de professionnels ne sont pas sur leurs sites d’entraînement en région mais regroupés à Vincennes pour le Meeting d’Hiver qui bat son plein. Le personnel est moins nombreux dans les haras situés en milieu rural, parfois un peu reculés des grands axes. Ces exactions sont donc plus aisées ».

Quant au mode opératoire, il semble que les auteurs des faits ne soient pas à cours d’imagination pour monter des stratagèmes et autres fourberies, s’assurant ainsi en amont de l’absence momentanée des propriétaires. Les malfaiteurs s’en sont pris aux coffres forts et plus largement aux biens de valeur qu’ils ont pu trouver. Des haras de personnalités du monde du trot ont fait les frais de ce qui pourrait être une bande organisée à l’instar du célèbre driver de la Manche Pierre Levesque. Les Haras de l’Orne de la famille Dubois n’ont pas été concernés. On imagine que d’ores et déjà des mesures de sécurité auront été prises autour de tous ces établissements car le phénomène se sait dorénavant, grâce aux témoignages arrivés et recueillis à la Société Mère « Cheval Français » (S.E.C.F) qui gère le monde du trot.

Photos d'illustration