Calendrier FEI : les groupes de travail à l’oeuvre
samedi 04 avril 2020

Sabrina Ibanez
Sabrina Ibanez, secrétaire générale de la FEI, préside les huit groupes de travail chargés d'adapter le calendrier internationale face à la crise de Covid-19 © FEI / Liz Gregg

La multiplication des évènements étoilés dans les sept disciplines que gère la Fédération équestre internationale rend toujours ardue la mise en place d’un calendrier de concours à la fois cohérent et qui satisfasse toutes les parties, notamment organisateurs et cavaliers. L’annulation de nombreuses compétitions à cause de l’épidémie de Covid-19 met à malle toute l’organisation pour la saison 2020, tout comme le report des Jeux Olympiques. La FEI s’est déjà mise au travail sur le sujet…

Pour répondre à l’urgence de la réorganisation du calendrier de compétitions, la Fédération internationale a créé huit groupes de travail dédiés. Celui consacré au saut d’obstacles et le premier à s’être réuni, par visioconférence évidemment, confinement dans de multiples pays oblige ! Sabrina Ibanez, secrétaire générale de la FEI et qui a la reponsabilité du calendrier de l’instance internationale a présidé cette première rencontre. Elle sera par ailleurs à la tête des sept autres groupes qui plancheront sur la réorganisation des plannings. Se sont entre autres joints à elle pour mettre en place un plan d’action : les vice-présidents de la FEI Mark Samuel et Jack Huang, le président du comité de saut d’obstacles Stephan Ellenbruch, le président de la Fédération équestre européenne Theo Ploegmakers, le représentant des cavaliers Pedro Veniss et le président de l’association internationale des organisateurs équestres Peter Bollen. 

Durant ce premier échange qui a duré près de trois heures, les intervenants ont abordé les sujets de la date limite à laquelle les Fédérations nationales doivent revenir avec des dates alternatives pour les évènements qui cherchent à être reprogrammés en 2020 ; les règles relatives  aux conflits de date et aux demandes de changement de dates, qui se doivent évidemment d’être adaptées en cette période particulière ; et enfin l’impact du report des Jeux Olympiques sur le calendrier FEI 2021. 

Les conclusions et résolutions de ce groupe de travail sur le calendrier de saut d’obstacles international seront maintenant soumises au conseil d'administration de la FEI pour examen lors d'une téléconférence spécialement organisée la semaine prochaine. Par la suite, les principes convenus par le Conseil seront partagés avec les sept autres groupes de travail qui évalueront l'impact du virus sur le calendrier FEI dans les disciplines du dressage, para dressage, concours complet, attelage, endurance et reining. Chacun de ces groupes de travail, qui tiendra ses réunions dans les prochains jours, se compose du président du comité technique concerné, d'un représentant des athlètes et du directeur sportif FEI de la discipline spécifique.