Grimaud : Des ventes qui font des vagues
vendredi 29 mai 2020

Grimaud
Grimaud © DR

Le rassemblement de cavaliers français et étrangers au Haras des Grillons, à Grimaud, le week-end dernier n'est pas passé inaperçu. Camions bien alignés, boxes démontables bien montés... Quel était la teneur de ce rassemblement en période de déconfinement ?

Aurait-il pu s'agir d'une compétition non officielle, alors que les mesures sanitaires toujours en place n'autorisent pas la tenue de compétition sportive et sans contrôle fédéral ? Sous l'insistance des questions et des critiques qui ont fleuries autour de l'évènement, sept cavaliers français présents sur invitation de Sadri Fegaier, ont publié un communiqué indiquant qu'ils avaient saisi l'opportunité de présenter des chevaux à la vente. "Nous avons été conviés ce week-end par Sadri Fegaier, président du haras des Grillons, afin de présenter des chevaux de commerce sur le site de Grimaud. Notre filière a subi, ces derniers mois, un lourd impact économique touchant à la fois l’enseignement, les compétitions équestres mais aussi l’élevage et le commerce de chevaux. Nous avons, aujourd’hui, après deux mois d’interruption totale, l’opportunité de reprendre notre activité professionnelle et de présenter nos chevaux à la vente dans des conditions exceptionnelles, tout en respectant les mesures sanitaires imposées par le Gouvernement. Nous tenons à remercier le haras des Grillons pour son soutien en cette période difficile” ont justifié Roger-Yves Bost, Patrice Delaveau, Nicolas Delmotte, Julien Épaillard, Pénélope Leprevost, Philippe Rozier et Kevin Staut. 

Une justification qui n'a pas permis de lever le doute, en témoignent les nombreuses réactions sur les réseaux sociaux mais également les articles de presse étrangère publiés. "Le golfe de Saint Tropez n'est pas seulement attrayant pour les amateurs de sports nautiques. Les athlètes équestres en ont également pour leur argent. Allons donc dans la zone ensoleillée au sud-ouest de Nice. Comme si le coronavirus n'avait pas pris le contrôle sur la vie publique ici aussi. Toute compétition sportive est actuellement interdite, donc illégale", ironise le média allemande St Georg. Côté Suisse aussi, l'évènement a été commenté, comme le rapporte Le Cavalier Romand : "Des camions de grands champions internationaux qui traversent la France, s’arrêtant ici ou là, ça ne passe pas inaperçu et ça a beaucoup fait parler ce week-end. Le téléphone n’a pas arrêté de sonner ! On parlait d’un concours à huis clos se déroulant à Grimaud, sur les somptueuses installations du Hubside Tour. Avec une belle brochette de champions français et étrangers."

A noter qu'en Allemagne, pays où le déconfinement est plus avancé, des rassemblements équestres à destination des cavaliers professionnels de haut-niveau sont déjà organisés. Aix-la-Chapelle propose ainsi sur son site des parcours d'entrainement dessinés par Franck Rothenberger lui-même. Des entrainements tout à fait exceptionnels, dans des conditions sanitaires strictes et à huis-clos. "Quand on a du annuler le CSIO, le comité a été unanime sur le fait qu'il fallait faire. quelque chose pour le sport", explique Peter Weinberg, chef d'équipe belge et membre du comité d'organisation du CHIO allemand devant les caméras du média belge Equi Tv"Comme d'autres sports professionnels sont autorisés à commencer les entrainements ici en Allemagne, nous avons décidé de proposer des entrainements pour les tops cavaliers avec les tops chevaux en premiers". Des entrainements dont ont déjà pu profiter quelques uns des meilleurs cavaliers belges, néerlandais, allemands et résidents allemands à l'instar de Janika Sprunger, Henrik von Eckermann, Gregory Wathelet et Jerome Guery, entre autres. Tous sont ravis de retrouver des conditions de concours dans la plus grande transparence et selon la mise en place de mesures sanitaires qui permet à chaque groupe de peu se croiser et donc, de limiter la propagation éventuelle du virus. Ce sont déjà plusieurs centaines de chevaux qui ont foulé l'herbe aixoise et ce genre d'initiatives ne manquera pas de fleurir dans toute l'Europe avec l'avancée progressive des déconfinements de chaque pays. 

Commentaires


BERTRAND A | 29/05/2020 19:33
Un nouveau passe droit ? La fiche Wikipédia de l'organisateur est instructive...