JO de Tokyo : 2021 ou rien !
samedi 23 mai 2020

Thomas Bach
Thomas Bach, président du Comité international olympique © CIO

Si le report des Jeux Olympiques de Tokyo à l'été 2021 à cause de la pandémie de Covid-19 a été une excellente nouvelle pour les athlètes et les fans de sport, soucieux d'éviter une annulation pure et simple de l'édition des Jeux, la tenue de l'évènement est encore incertaine.

Le report historique des Jeux Olympiques de Tokyo à l'été 2021 a permis d'éviter l'annulation de cette édition... Pour de bon ? Alors que les mois avancent depuis l'émergence de la pandémie de Covid-19, les autorités japonaises expriment une position claire : les Jeux ne pourront se tenir en 2021 que si la propagation du virus est entièrement sous contrôle. Un contrôle soumis pour le moment et selon le corps médical, à la découverte d'un vaccin. Dans ce contexte, Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), a déclaré lors d'une interview accordée à la BBC que "si les Jeux olympiques ne peuvent pas se tenir l'an prochain, ils seront annulés". Pour le directeur du CIO, il est impossible de continuer à employer. indéfiniment le nombreux personnel du comité d'organisation, mais il est aussi impossible de chambouler deux années de suite le calendrier mondiale de nombreuses fédérations et ainsi laisser les athlètes dans l'incertitude. 

Dans l'optique d'éviter une annulation si le Covid-19 venait à être toujours en circulation d'ici juillet 2021, le CIO et le comité d'organisation de Tokyo étaient différentes mesures à mettre en place. La mise en quarantaine des athlètes, accompagnateurs et journalistes est ainsi envisagée. Quant à des compétition à huis-clos ? "Je n'y suis pas favorable. Réunir des spectateurs venus du monde entier dans un même stade est ce qui fait des Jeux un évènement si spécial", a indiqué Thomas Bach sur la chaine britannique.