Le Normandie Horse Show adapte son calendrier
mercredi 03 juin 2020

nhs-logo
nhs-logo

Évènement phare de l’été à St Lô, le Normandie Horse Show aura bien lieu en 2020. Malgré la crise sanitaire, Yann Adam, à la tête du Pôle hippique de St Lô, maintient l’évènement grâce à quelques aménagements du calendrier.

Le Normandie Horse Show, qui mêle élevage et sport à St Lô, regroupe chaque année durant une semaine passionnés, acteurs de la filière et grand public. Crise sanitaire oblige, l’édition 2020 est remaniée, mais elle aura bien lieu ! « Le NHS est un événement particulier qui associe sport et élevage. Pour l’élevage, nous sommes obligés de respecter un certain déroulé dans les épreuves. Avec la crise sanitaire, il n’y a pas eu d’épreuves locales et régionales, donc pas de qualificatives », explique Yann Adam, à la tête du Pôle hippique de St Lô. « Du 3 au 9 août, nous proposerons donc uniquement des épreuves d’élevage, en proposant à d’autres associations qui ne faisaient pas partie du NHS de s’ajouter au programme. Le concours d’élevage poney régional aurait du avoir lieu à St Lô au mois de juin, il rejoint la date d’août, tout comme le concours d’élevage de l’ACA (Association du cheval arabe). L’idée est de mutualiser les épreuves pour offrir d’une part des épreuves régionales au plus grand nombre et d’autre part de proposer aux éleveurs des qualificatives pour les échéances nationales ». Ainsi, le championnat de France des foals Selle Français aura lieu en septembre, en même temps que les épreuves sportives. « Au moment où nous avons fait ce choix, nous avons considéré qu’il serait plus facile de se déplacer librement en France à cette date (les limites de circulation sur le territoire ont effectivement été levées le mardi 2 juin, ndla). Le report de la Grande Semaine de Fontainebleau a fini de nous faire prendre la décision : nous avons pu nous caler sur les dates initiales de la finale SHF ».  Sport et élevage en septembre donc, presque que comme le format initial de l’évènement, à un détail près. « Les épreuves internationales seront remplacées par des épreuves nationales. Nous n’avons pas encore assez d’éléments sur les restrictions sanitaires d’organisation et de passages de frontières pour organiser sereinement un CSI », prévient Yann Adam. Concernant le public, « les épreuves d’élevage d’août dépendent du protocole édité par la SHF. Sauf évolution du protocole, les épreuves se dérouleront donc à huis-clos, mais le principal est que les chevaux poursuivent le processus de sélection. Pour septembre, nous avons bon espoir que le public puisse être présent mais nous nous plierons de toute manière aux mesures en vigueur à ce moment là ». 

Il faut dire que côté mesures sanitaires, le Pole. de St Lô a déjà. pris ses marques, en faisant partie des premiers sites à réorganiser des épreuves SHF dès le 25 mai. « Les mesures sanitaires pour la reprise des jeunes chevaux la semaine dernière étaient très strictes (voir ICI), mais nous savions que nous n’avions pas le droit à l’erreur. Il était important de montrer aux autorités que nous étions en mesure d’appliquer à la lettre les protocoles pour assurer le bon déroulement du reste de la saison et c’est ce que nous avons fait grâce à l’implication de tous, côté organisation comme participants. ». Ainsi, malgré le passage fréquent des forces de l’ordre pour vérifier que tout se déroulait au mieux, aucune remontrance n’a été faite aux organisateurs qui abordent sereinement la mise en place de ce NHS exceptionnellement revu en deux parties.