Les collectivités territoriales soutiennent leurs structures équestres
lundi 18 mai 2020

Cheval illustration
Cheval illustration © Eric Knoll

Si les structures équestres éligibles à l'aide promise par l'Etat au même titre que les zoos et les refuges attendent toujours de recevoir l'argent, certaines peuvent néanmoins compter sur des aides débloquées par les collectivités territoriales. Après la région Ile-de-France, qui a débloqué 150 000€ en faveur de ses structures équestres fin avril, c'est au tour du département du Calvados de venir en soutien à sa filière équestre. Comme en Ile de France, le département normand fait partie des territoires les plus "équestres" de France. "Avec 248 structures équestres, 6 600 emplois, 8 300 licenciés, 2 000 entreprises et organisations, le Département du Calvados, terre de cheval par excellence, est un partenaire de longue date de cette filière porteuse d’avenir pour son territoire", indique d'ailleurs le département qui s'engage à fournir une aide à ses 131 centres équestres privés et associatifs ayant des équidés en propriété. "Une subvention départementale, d’un montant de 125 000 €, est donc versée au Comité Départemental d’Equitation. Elle servira d’une part à l’achat de plus de 200 tonnes de granulés destinés à nourrir les chevaux et, d’autre part, à fournir des kits sanitaires (sous forme de bidons de 20 litres de gel hydroalcoolique) aux centres équestres pour faciliter la reprise de leur activité", détaille le Calvados. Conscient que la relance sera de longue haleine, le département prévoit de nouvelles mesures qui viendront compléter cette première aide dans le courant de l'année 2020, "dans le cadre de l’enveloppe annuelle que le Département dédie au Comité Départemental d’Equitation et aux associations équestres organisatrices de concours, pour accompagner ces manifestations ainsi que les championnats équestres départementaux". Le Loir-et-Cher a également décidé de s'investir auprès des structures de son territoire, en reversant la subvention de 15 000€ votée par l’Assemblée départementale en vue de l'organisation du Grand Tournoi et du Generali Open de France 2020 au profit des établissements équestres.