"Sans aide, nous sommes foutus", le cri d'alerte d'Emmanuel Feltesse
jeudi 16 avril 2020

Emmanuel Feltesse
Emmanuel Feltesse partage ses nombreuses inquiétudes sur la situation de la filière équestre, particulièrement impactée par la crise du Covid-19 © DR

Rencontré ce matin dans le plus strict respect des consignes sanitaires, Emmanuel Feltesse a lancé un véritable cri d'alerte concernant la situation des centres équestres et écuries de propriétaires, évidemment impactés par la crise sanitaire. Le président du CRE Ile-de-France, également président des présidents de région, dresse un constat alarmant pour les structures équestres, "tellement différentes des autres structure sportives", qui subissent la perte d'entrée d'argent et la continuité des charges liées à l'entretien des animaux. Le dirigeant du Haras de Jardy aborde également l'inquiétant aspect du bien-être équin mais appelle à la solidarité entre professionnels. "Ensemble, nous serons toujours plus forts que seul !"

Si vous rencontrez des difficultés pour lire la video, cliquez ICI

Commentaires


Géra B | 16/04/2020 20:58
Les aides de l'Etat sont pour l'heure du foutage de g.....
Elles sont inadaptées aux problèmes des structures équestres.
Ces aides excluent (dans leurs conditions) même si c'est pas dit dans les descriptifs c'est un fait; les professionnels indépendants libéraux. Et surtout pour en bénéficier, il faut être un mouton à 5 pattes, un serpents à 2 têtes et une poule avec des dents...En gros, aucun professionnels indépendant ou presque ne doit pouvoir en bénéficier.
De plus, les conditions des aides de l'Etat, et les conditions des aides de la région ile de france sont les mêmes, donc il y en a qui ont droit à tout et d'autre à rien!