Adieu Eric Nègre...
mercredi 02 octobre 2019

Eric Nègre
Eric Nègre © Coll.

La nouvelle, insoutenable, est tombée tôt ce matin, Eric Nègre, 65 ans, courtier international en chevaux de sport, co-fondateur de l’Agences Fences, associé à Edouard Coupérie aux Ecuries du Grand Veneur de Barbizon, nous a quittés ce matin emporté par la maladie.

Originaire de la région de Nîmes, diplômé d’une école de commerce, Eric a toujours préféré le monde de l'équitation à celui des affaires. Cavalier de saut d’obstacles de haut niveau, il est au Grand Parquet de Fontainebleau en 1983 lorsqu’il rencontre Edouard Coupérie, avec lequel il décide rapidement de s’associer. « Eric m’a dit c’est toi qui montes, et je m’occupe du commerce » évoque Edouard. Peu après les deux comparses acquièrent les écuries du Grand Veneur à Barbizon et s’engagent dans une aventure de commerce international de chevaux de sport qui perdure depuis plus de 35 ans. « Aujourd’hui, si les écuries sont connues, c’est en grande partie grâce à lui » commente Edouard, profondément ému, qui considérait Eric comme un ami, un guide et plus qu’un frère. « En 35 ans, nous ne nous sommes jamais fâchés, nous avons eu une relation exceptionnelle. »  

La naissance de Fences 

En 1988, à Fontainebleau, Eric Nègre et Marcel Rozier réfléchissent à une manière de valoriser le potentiel de clientèle présent à la Grande Semaine de l’Elevage ainsi que le nouvel « Espace Rozier » que Marcel s’apprête à inaugurer à Bois le Roi. De son côté, Bernard Le Courtois, installé au haras de Brullemail, a l’idée d’organiser une vente de foals, dont il parle à Arnaud Evain, lui-même très proche de Bruno Souloumiac. Lors du CSIO de New-York, Arnaud Evain et Bruno Souloumiac rencontrent Marcel Rozier. Les futurs associés, rejoints par Yves Lemaire, décident d’unir leurs efforts pour monter un projet commun. Le nom de « Fences » (Française d'enchère de chevaux d'élevage et de sport) est déposé en mai, la société créée en juin. Chacun est chargé de recruter quelques chevaux pour la première édition des Ventes qui se tient le 9 Septembre 1989. Le top price est Baby Love Fontaine, propre soeur du célébrissime I Love You, adjugée 220 000 Francs.

30 ans plus tard, les ventes Fences sont devenues la référence européenne de la vente de jeunes chevaux de sport. Marcel Rozier reconnaît à Eric des qualités exceptionnelles. « Il était d’une correction formidable ». « Nous nous connaissions tous de nom » se souvient Bernard Lecourtois, « mais nous n’avions pas travaillé ensemble. Fences a créé des liens forts entre nous au cours de ces 30 ans, notamment à l’occasion des tournées de sélection. De plus, chaque hiver, nous partions ensemble en séminaire au soleil. Eric était un garçon assez complexe, intelligent, très bien élevé, avec beaucoup d’allure, beaucoup de classe, qui partageait sa passion des chevaux avec Adeline. Il avait un côté très gentil, mais savait être assez sévère sur certains points de vue. C’était un sage. »

Arnaud Evain, profondément attristé par la perte de celui qu’il considérait comme un ami, mais aussi comme un frère, tient à le souligner : « Les chevaux, comme les gens, Eric les regardait avec son cœur. Sa sensibilité était extrême et son ressenti toujours juste. Il a vécu son long cheminement dans la maladie avec une spiritualité et un courage hallucinants. Il va manquer énormément à l’équipe Fences, et au monde du cheval qui n’est pas assez riche de personnalités comme la sienne. »   

Si Eric Nègre était reconnu unanimement pour ses compétences d’homme de cheval et son professionnalisme, il restera dans la mémoire de toutes celles et tous ceux qui ont eu la chance de le rencontrer pour sa classe naturelle, son allure de gentleman, ses qualités humaines, son sourire chaleureux et sa bienveillance. Il sera toujours présent grâce aux Ecuries du Grand Veneur, et aux Ventes Fences, deux projets qu’il a su initier et perpétuer pendant plus de 30 ans avec succès. 

Son épouse Adeline l’affirme, elle se fera une joie et un devoir de poursuivre son œuvre, et continuera à suivre le chemin sur lequel Eric, qu’elle considère comme un maître sur le plan spirituel et humain, par ses actions son comportement, l’a guidée. « Je suis très fière d’avoir partagé avec lui ces trente années, qui ont été fantastiques. »  

Une cérémonie se déroulera en hommage à Eric Nègre le mercredi 9 octobre à 14h en l'église de Samois Sur Seine (77).

L'ensemble de la rédaction présente ses plus sincères condoléances à son épouse Adeline qu'il a rencontré en 1989, à sa famille, à ses proches et à ses très nombreux amis. 

L'Eperon lui avait consacré une longue interview il y a quelques années à retrouver ici.