La France, pays invité du CHIO d’Aix-la-Chapelle 2019
jeudi 06 juin 2019

Roxanan Maracineanu conférence de presse Versailles 2019
La conférence de presse, en présence de la ministre des sports Roxana Maracineanu, s'est tenue dans l'auditorium du Pavillon Dufour du Château de Versailles © Claude Bigeon

Jeudi 6 juin, le jour du D Day (coïncidence !). C’est dans le cadre du magnifique auditorium du Pavillon Dufour du château de Versailles que le partenariat entre la France et le CHIO d'Aix-la-Chapelle 2019 a été officiellement présenté en présence de la ministre des sports Roxana Maracineanu, et de nombreuses personnalités du monde du cheval et du sport.

« C’est déjà le 17e pays partenaire du CHIO cette année », explique Franck Kemperman, le président du conseil d’administration de l’ALRV, l’association organisatrice du CHIO d’Aix-la-Chapelle. « Mais, avec la France, cela sera spécial car il y a une véritable coopération. » Le CHIO d’Aix, présenté comme le plus important événement sportif d’Allemagne par Angela Merkel, se décline en « trois composantes : le sport de haut niveau, une grande fête populaire avec des billets à partir de 6 euros et un événement sociétal », rappelle Franck Kemperman. Le CHIO d’Aix-la-Chapelle, c’est l’événement majeur des sports équestres chaque année avec des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : 360 000 visiteurs, 330 athlètes, 570 chevaux de 27 pays, 2,6 millions de prix pour un budget de 14,5 millions d’euros, dix jours de compétition dans cinq disciplines, 600 journalistes accrédités….

Comme l’a rappelé le Secrétaire d’Etat parlementaire, M. Stephan Mayer, ce partenariat franco-allemand autour du CHIO d’Aix-la-Chapelle (du 12 au 21 juillet 2019) signe un nouveau chapitre de l’amitié franco-allemande, dans la droite ligne du nouveau traité franco-allemand du 22 janvier dernier impulsé par Angela Merkel et Emmanuel Macron.

La France a souhaité soutenir de manière très officielle cette présence française au CHIO d’Aix-la-Chapelle puisque c’est le ministère des sports qui a missionné l’IFCE pour l’organiser. Jean-Roch Gaillet, le Directeur général de l’IFCE a d’ailleurs souligné qu’elle illustrait « une belle mission de coopération entre la France et l’Allemagne, car le CHIO d’Aix est la première manifestation équestre mondiale. » Et il a rappelé, avec un sourire aux lèvres la victoire de Marcus Ehning avec Prêt A Tout (un Selle français élevé en France) lors du Grand Prix d’Aix-la-Chapelle 2018.

Des moments d’émotion mélangeant la France et l’Allemagne à Aix, il y en a eu d’autres comme l’a rappelé Pierre Durand qui a participé dix fois avec Jappeloup à ce mythique concours. En 1991, Jappeloup fera même ses adieux sur la grande piste de La Soers

Dominique De Bellaigue, président de la récente entité « Filière cheval » qui regroupe la FFE, la SECF, France Galop la SFET et la SHF souhaite la construction d’un avenir européen pour la filière cheval et notamment défendre les paris hippiques grâce à la coopération entre la France et l’Allemagne.

Sport et diplomatie

Alors au-delà de l’événement qui mettra en valeurs les particularités de la France et de sa culture notamment par la présence d’une librairie du cheval grâce à Equilivre, d’artistes comme Jean-Louis Sauvat et Marine Oussedik, de Fabien Galle pour la mise en scène des spectacles, on comprend bien que cet événement est aussi politique par le poids capital de ces deux nations équestres leaders que sont l’Allemagne et la France.

« Comme l’a indiqué la ministre, la présence de la France comme invité au CHIO d’Aix-la-Chapelle s’inscrit dans la continuité du Traité de l’Elysée. C’est d’abord une action diplomatique visant à marquer l’amitié franco-allemande à travers le vecteur du sport », a souligné Marc Le Mercier, sous-directeur des fédérations, du sport de haut niveau, des établissements, des relations internationales et de l’économie du sport. « Le sport c’est ce qu’on appelle le soft power. Avec l’équitation, c’est un sport adossé à une filière économique. »

Pour Jean-Roch Gaillet (directeur général de l’IFCE) : « Le but c’est que l’ensemble des gens qui sont positifs et qui sont nombreux dans la filière puissent dire "on a notre place dans l’inauguration, mais aussi pendant toute la semaine dans la Rue France". Cet événement va surtout avoir un impact sur les relations bilatérales entre la France et l’Allemagne concernant les chevaux, la formation dans les courses, à l’équitation. Grâce à l’implication du ministère des sports, la France s’est donné les moyens. C’est une vraie opération. »

Les temps fort du programme 

  • 12 et 13 juillet : concerts symphoniques avec « moments français ».
  • 14 juillet : messe de la Saint-Hubert. Show de présentation des disciplines.
  • 15 juillet : réception officielle à la mairie d’Aix-la-Chapelle.
  • 16 juillet : cérémonie d’ouverture
  • 17 au 21 juillet : spectacles et présentations
  • Rue France (300 mètres carrés) au sein du village du CHIO : présentation et promotion de la France à travers sa culture et ses caractéristiques avec des acteurs de la filière cheval en France (institutions, organismes, entreprises).
  • CHIO hors les murs : manifestations culturelles associant cheval et langue française.