Pau s'apprête à recevoir ses étoiles
mardi 22 octobre 2019

Les étoiles de Pau 2019
Les étoiles de Pau 2019 © DR

Du 24 au 27 octobre Du 24 au 27 octobre, le domaine de Sers, à Pau, accueille une fois de plus l’élite du concours complet international. Pas moins de sept cavaliers du top 20 mondial, un champion olympique ou encore trois champions du monde, sont entre autres attendus dans les Pyrénées-Atlantiques ; mais les 5 Etoiles de Pau ont, par le passé, réussi à bien des outsiders. Si la Grande-Bretagne, la nation phare de la discipline, est une fois de plus très bien représentée, une surprise pourrait arriver. Et pourquoi pas de France, comme l’an dernier ?

En complet d'abord, quelques uns des meilleurs cavaliers de la planète ont répondu présent pour le CCI 5*. L'événement est rare puisqu'il n'y a que six événements au monde qui détiennent le précieux label.   

Le Néo-Zélandais Tim Price, numéro 3 mondial, associé à Ascona M ou Wesko, et l’Australien Chris Burton, numéro 5, en selle sur Quality Purdey, auront incontestablement à cœur d’inscrire leur nom au tableau d’honneur du prestigieux concours palois. Ils auront fort à faire puisque face à eux, l’armada britannique arrive à Pau avec à son bord, notamment, quatre de ses ambassadeurs les plus en forme actuellement : Gemma Tattersall (Chilli Knight ou Jalapeno), Tom McEwen (Figaro vh Broekxhof ou Toledo de Kerser) et Rosalind Canter (Zenshera) seront accompagnés d’Izzy Taylor (Call me Maggie May). Autres représentants du top 20, le Suédois Ludwig Svennerstal (Balham Mist, El Kazir SP ou Salunette), treizième, et le Japonais Kazuma Tomoto associé à Tacoma d’Horset, quinzième, auront vraisemblablement leur mot à dire.

Pour autant, les cavaliers étrangers n'ont pas accroché la victoire depuis 2015 à Pau, c’est sans doute parce que les Français ont à cœur de briller à domicile, sur le seul CCI 5*L du territoire. 

En 2019, la délégation tricolore sera emmenée par le champion olympique 2016 par équipes, Mathieu Lemoine, qui a choisi Tzinga d’Auzay pour l’accompagner. Le couple avait pris la huitième place du CCI-L 4* de Saumur en mai dernier. Aux côtés de Mathieu, Arnaud Boiteau sera associé à Quoriano*ENE HN, quatrième à Lignières il y a quelques semaines, Benjamin Massie à Ungaro de Kreisker, deuxième dans le CCIO-S 4* de Pratoni del Vivaro en juin, Rémi Pillot à Tol Chik du Levant, cinquième dans le 3* Long de Lignières, et Régis Prud’hon à Tarastroou Vanda du Plessis.  

Difficile de ne pas avoir une pensée pour Thibault Fournier, qui avait remporté ce mythique CCI l'année dernière avec Siniani de Lathus. 

Plus d'informations : ICI.

En attelage aussi !

Pau accueillera aussi quelques uns des meilleurs meneurs du monde puisqu'il s'agit d'une occasion unique de répéter avant le championnat du Monde d'attelage à un cheval qui se tendra l'an prochain au même endroit. 

L’an dernier, la Française Marion Vignaud s’était imposée aux rênes de First Quality, aux termes de trois jours d’épreuve. Médaille de bronze lors du championnat du monde 2018, l’Icaunaise est de retour cette année à Pau et courra le CAIO 4* H1 en qualité de meilleure meneuse actuelle du concours, du fait de sa troisième place dans le Top 10 mondial en date du 1eroctobre. Face à elle, trois autres représentants du Top 10 ont confirmé leur présence : le Néerlandais Rudolf Pestman, quatrième au classement mondial, la championne de Belgique 2018, Laure Philippot, sixième, et la Canadienne Kelly Houtappels, huitième. 

Il faudra aussi compter sur des meneurs expérimentés comme la Néerlandaise Saskia Siebers, championne du monde en titre par équipe, vice-championne du monde individuelle, le Français Jean-Michel Olive, vice-champion du monde par équipe en titre, ou encore la jeune (et brillante) Luxembourgeoise Marie Schiltz. L’Espagnol Francisco Ballester et la Finlandaise Leena Kalalahti complètent ce plateau.

Les engagés : ICI.