Rencontre équestre avec Yvan Benoist-Gironière et …
lundi 29 décembre 2008

Galerie 14bis-benoist gironiere-sculpture
Toile d'Yvan Benoist Gironiere © Claude Bigeon

Jusqu’au 16 janvier, la Galerie 14bis (14 bis avenue Bosquet, Paris 7e) propose une Rencontre équestre où Yvan Benoist-Gironière figure en bonne place avec des dessins originaux qui ont servi pour illustrer les fameux ouvrages sur les Galops.

Des dessins que l’on connaît bien avec sa patte vive et expressive. Le trait sûr et précis souligné par des couleurs harmonieuses qui flattent l’œil de l’amateur de cheval et donne envie de cheminer en compagnie de cette peinture chaleureuse à l’image de cet artiste. Yvan Benoist-Gironière connu de tous les cavaliers qui ont planché sur les manuels officiels, le fils d’Yves, a poursuivi cette tradition d’artiste du cheval grâce à sa connaissance de cet animal qui l’inspire aussi en trois dimensions. Ses sculptures sont peut-être moins connues. Quelques spécimens sont présentés dans cette galerie parisienne située près de l’Alma. Les deux têtes de chevaux (bronze) sont les plus anciennes et datent de 1992. Ses sculptures en fils de fer et bandes de plâtre sont plus récentes, Cheval en main, Présentation, L’échappée… Un de ses derniers « dada », des aquarelles d’après des œuvres du XVIIe où l’artiste s’est amusé avec une grande minutie du détail à présenter des cavaliers en costume (page romain, trompette romain, tambours Louis XIV…) sur des chevaux remodelés, comme autant de détails d’un immense carrousel.

Si Yvan Benoist-Gironière présente une large palette, huit autres artistes sont mis en scène à la Galerie 14bis. Parmi eux, Bruno Mallart, un illustrateur à l’imaginaire fort, qui propose des œuvres à l’inspiration quasi « mythologique » fruit d’un travail atypique mêlant les techniques traditionnelles avec le travail et la création d’image sur ordinateur. Des estampes très originales.

Pierre Yermia propose des chevaux aux formes épurées et rondes dans des transpositions d’encres sur papier et de sculptures qui se répondent.Les regards de Bénédicte Gelé sont aussi présents à travers différentes techniques (huile, pastels et craie, aquarelle). Les encres sur papier et aquarelles sur bois, un peu icône, de Philippe Jolly se déclinent en noir et blanc et dans des couleurs chaudes. Olivier de Lajarte, jeune artiste qui travaille sur la Garde républicaine et la corrida à cheval décline ces deux univers à l’huile mais avec un style très différent. Cette exposition où le cheval est central offre des univers bien trempés. Vous pourrez aussi découvrir des œuvres d’Isabelle Baron, Delphine Billart-Ballot et Caroline de Butler.

Rencontre équestre à la Galerie 14bis, 14 bis avenue Bosquet, Paris 7e, Jusqu’au 16 janvier, du lundi au vendredi de 11h à 19h et le samedi de 14h à 18h. Contact : tél. : 01 45 51 64 25.