Festival des Chevaux du Sud : Culture et tradition aux Saintes Maries de la Mer !
lundi 20 juillet 2015

 Le roi du festival , le cheval Camargue !
Le roi du festival, le cheval Camargue ! © Florence Chevallier

5ème édition déjà pour le Festival des Chevaux du Sud, déroulé au cours de la feria du cheval aux Saintes Maries de la Mer, et qui propose une rencontre de la culture équestre autour des amoureux et amateurs de chevaux. Quelqu'en soit son approche, du 09 au 14 Juillet, chacun est venu faire « sa rencontre » avec le « cheval » Camargue ou pas !

Le festival se déroule en plusieurs temps et en plusieurs lieux, la volonté des organisateurs étant de ne pas confiner le festival en un seul lieu et de pouvoir offrir plusieurs approches de ce festival selon le caractère des festivaliers. La 5ème édition, s'est donc déroulée au relais culturel pour la projection des films sous la houlette de Didier Carpentier, lui-même réalisateur de films, de documentaires et « grand voyageur à cheval », intéressé par les différentes équitations à travers le monde. « L'idée du festival, c'est de proposer tout ce qui est culturel autour des artistes qui travaillent autour du monde du cheval ».

Marie Sara, a ainsi convié les fondateurs de ce festival à venir prendre place sur une terre de cheval la « Camargue » pour décliner la culture équestre avec le salon du livre équestre et le film équestre. Avec la rencontre des auteurs, écrivains, photographes et réalisateurs.

Cette année, le photographe à l'honneur lors du festival Hans Silvester a donné ses conseils lors d'un stage photo en Camargue.

La Camargue, il a été aussi possible de l'approcher à dos de chevaux Camargue depuis le domaine de Maguelonne sous la direction de Mathieu Bameule co- fondateur du festival. Une belle balade à travers sansouires et étangs mais aussi pinèdes afin de rejoindre le lieu des lectures et rencontres littéraires avec les cavaliers auteurs.Un moment d'intimité et de partage autour d'un rafraîchissement et de beaux récits d'aventures équestres entre invités et participants.

À travers des chevauchées virtuelles, grâce aux projections de films, de documentaires ou avec une véritable chevauchée « littéraire » cette fois-ci aux côtés d'auteurs passionnés, aventuriers et passionnants tels que Jean-Louis Gouraud et Clémence de Villecourt, et avec un photographe emblématique comme Hans Silvester, grand reporter au regard si altruiste sur la nature profonde de ce qui l'entoure cheval, homme ou environnement, le festival semble évoluer vers de plus en plus d'ouverture et d'interactivités avec les festivaliers.