L’Equirando 2019 bivouaque au Haras des Bréviaires
jeudi 08 août 2019

Equirando 2019
L'equirando 2019 a pu compter sur 800 participants venus du monde entier © Equirando/FFE/PSV

Du 1er au 4 août, le Haras des Bréviaires accueillait l’édition 2019 de l’Equirando, ce grand rassemblement d’adeptes du tourisme équestre venus de toute la France organisé par la FFE à travers le CNTE et le CREIF.

Environ 800 participants dont une quarantaine d’étrangers venant de Belgique, d’Allemagne, de Grande-Bretagne, du Maroc, de Russie, de Suède et même de Chine ont randonné au moins sur une centaine de kilomètres avant de rejoindre le point de ralliement, l’ancien Haras national des Bréviaires.

Lancé en 1961, l’Equirando qui se déroulait tous les ans a changé de rythme en 2004. Désormais, c’est tous les deux ans. La dernière édition francilienne date d’il y a vingt-six ans, c’était à Provins (77). Qui penserait à venir randonner à cheval en région parisienne ? Et pourtant, l’Ile-de-France et plus particulièrement, les Yvelines, avec son massif forestier de Rambouillet, proposent des centaines de kilomètres de sentiers adaptés aux chevaux : pas moins de 400. Certains ont dû être surpris de découvrir cette nature aux portes de Paris.

Le recordman de la distance pour rejoindre l’Equirando 2019 est un récidiviste, Bernard Seichepine dit le Baroudeur de Lorraine qui avec son Espagnol, Viento, a parcouru 2200 kilomètres en passant par le Nord, la Normandie et Limoges avant de rejoindre le Sud Yvelines. Un sacré détour pour un vrai passionné. Parmi les équipes présentes, une était plutôt atypique : celle de François Léveillé, Robert Aillaud et sa petite-fille de 13 ans, qui à eux trois cumulaient une soixantaine d’Equirando. De vrais mordus, qui cherchent avant tout ces moments de convivialité autour d’une même passion au pas des chevaux et au gré des chemins. Un autre rythme dans une société qui trépide.

Cette année, pour la première fois, il y avait un séjour Kids en itinérance de Versailles aux Bréviaires, sur trois jours pour une soixantaine d’enfants de 7 à 12 ans. Pas non plus d’Equirando sans spectacle, et cette année, Pierre Fleury et ses huit chevaux en liberté ont aussi emmené le défilé à travers les rues de Rambouillet.

Cet Equirando a été aussi l’occasion pour Emmanuel Feltesse (le président du CREIF) de rappeler devant les élus locaux présents que l’avenir du site du Haras national des Bréviaires (propriété du Conseil départemental des Yvelines) était toujours l’objet de discussion avec le département. En effet, dans la perspective des Jeux Olympiques de Paris en 2024, ce site pourrait servir de base arrière. En attendant, le prochain Equirando est prévu dans deux ans, en 2021, au parc départemental de L’Isle Briand au Lion d’Angers.