Les Rencontres de La Cense version 2019
jeudi 12 septembre 2019

Luca Moneta
Luca Moneta va animer deux jours de master class les 30 septembre et 1er octobre à La Cense © Haras de la Cense

Tous les deux ans, le Haras de La Cense ouvre ses portes pour ses fameuses Rencontres. Du 29 septembre au 1er octobre, cette structure équestre à part qui a développé le concept d’équitation éthologique à travers sa propre méthode, proposera une journée portes ouvertes et une master class avec Luca Moneta, le champion italien de saut d’obstacles. Rendez-vous à Rochefort-en-Yvelines pour les Rencontres de La Cense 2019.

Dimanche 29 septembre (de 11h à 18h) est une journée portes ouvertes gratuite rythmée par des démonstrations, des rencontres avec des spécialistes de la relation homme-cheval. La Cense a souhaité proposer quelques nouveautés comme un congrès des anciens des formations professionnelles de La Cense le dimanche matin. A 13h, Léa Lansade, docteur en éthologie proposera une conférence sur l’intelligence du cheval où elle fera un état des lieux des connaissances sur les capacités d’apprentissage (cognitives) du cheval. Une conférence suivie d’une table ronde avec le docteur vétérinaire Olivier Geffroy et Caroline Gaudin, cavalière et enseignante à La Cense.

Une démonstration de mountain trail, la version western du TREC sera présentée de 14h à 16h. Le but de cette nouvelle discipline importée des Etats-Unis est de faire travailler la franchise, la proprioception et la confiance du cheval dans un univers qui copie la nature. Ariane Lefebvre qui est architecte, travaille chez Horse Stop et présentera des maquettes sur l’habitat intérieur et extérieur du cheval imaginées pour remplacement le modèle actuel. Horse Stop est une société française qui commercialise notamment le concept d’écurie active importée d’Allemagne.

Le marché des savoirs rassemblera des experts reconnus autour de panneaux pédagogiques et d’ateliers : Claire Neveux d’Ethonova, Aude Caussarieu (association pour le développement des sciences équines), Angélique Descarpentry (spécialiste des pâtures et de la nutrition), Hélène Roche (éthologiste), Alice Ruet (chercheuse en éthologie) et Anja Zollinger (Haras d’Avenches en Suisse) ; et autant de possibilités d’échanges instructifs avec elles. Une exposition photos illustrera l’implication du nouvel Institut pour l’homme et le cheval auprès de jeunes de quartiers sensibles. Christian Hirlay exposera ses sculptures. Enfin, un salon du livre rassemblera des auteurs autour de leurs nouveautés. Toute la journée sera rythmée par des ateliers pratiques autour de la locomotion et de l’éducation à travers des démonstrations d’étudiants de la Cense, des interventions de Francis Rebel, d’enseignants cavaliers comme Emilie Defranoux, Morgane Pokoik, Bastien Carlier et Magdalena Pommier.

La nouveauté de cette année ? La master class avec Luca Moneta, un des piliers de l’équipe italienne de saut d’obstacles, prévue sur deux jours, les 30 septembre et 1er octobre. Si les huit cavaliers qui participeront à ce clinic sont déjà sélectionnés, il est possible de suivre une ou deux journées comme auditeur libre. « L’idée, c’est d’allier le sport et l’éthologie avec Luca Moneta, un cavalier qui compte dans la communauté des personnes qui s’intéressent à l’éthologie », explique Anne de Sainte-Marie, la directrice de La Cense. « Les cavaliers qui participeront sont des amateurs et des professionnels qui évoluent sur des parcours entre 115 et 130. Ce seront les mêmes participants sur deux jours. La première journée sera réservée au travail en liberté et à la longe alors que la deuxième permettra de voir les cavaliers évoluer sur le plat et à l’obstacle. C’est un peu dans l’esprit du clinic, qu’on avait fait avec Ray Hunt, il y a plusieurs années. Il y aura du coaching des élèves et des échanges avec le public ».

Voilà une programmation qui permettra à ceux qui le souhaitent de comprendre comment interagir avec les chevaux en profitant de l’expérience et de l’expertise de scientifiques et de spécialistes de l’équitation qu’elle soit « éthologique » ou tout simplement plus à l’écoute de la nature profonde des chevaux.

Plus d'informations : ICI.