Arlette Gruss a quitté la piste étoilée
jeudi 05 janvier 2006

arlette gruss
arlette gruss

Le Cirque Arlette Gruss a perdu le 2 janvier au matin, sa fondatrice, Arlette Gruss, Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier des Arts et Lettres.

Débutant en public dès l’âge de 4 ans, la fille du maître écuyer Alexis Gruss avait ensuite présenté de nombreux numéros au cours de sa carrière d’artiste avant de créer en 1985 avec l’aide de son mari et de son fils son propre cirque.

« Descendants d’un tailleur de pierre de Sainte-Marie-aux-Mines et d’une danseuse de corde, nous sommes un peu les enfants d’Obélix et d’Esméralda. Gens de coeur, nous pouvons défendre de grandes causes, y compris parfois, contre l’ordre établi. Toujours forts dans notre corps et dans notre tête, avec cette dose d’originalité qui permet de relever d’incroyables défis, nous sommes consacrés artistes par le public depuis cent trente ans. Notre destin est prestigieux», déclarait Arlette Gruss dans le livre écrit par Jacques Godot en 2002.

Comme elle l’a souhaité de toutes ses forces et en a créé les conditions, son œuvre sera poursuivie sous la direction de son fils Gilbert Gruss, créateur des spectacles depuis l’origine de cette œuvre formidable.Un hommage lui sera rendu le vendredi 6 janvier 2006 à 11 h 00en l'église de la Fontaine-Saint-Martin (72)

Extrait de l'hommage paru sur www.cirque-gruss.com