« Il était une fois » : toutes les belles histoires commencent ainsi
lundi 05 août 2019

Spectacle Chantilly
Les écuries de Chantilly ont une histoire extravagante, incroyable mais vraie ! Laissez les sœurs Bienaimé vous la conter, jusqu’au 22 août. © RB Presse/Solenn Rispail

Les écuries de Chantilly ont une histoire extravagante, incroyable mais vraie ! Laissez les sœurs Bienaimé vous la conter, jusqu’au 22 août.

Louis-Henri de Bourbon prince de Condé, petit-fils de Louis XIV, avait du goût, la passion de chevaux et un bon architecte, Jean Aubert à qui il a confié l’oeuvre exceptionnelle de Chantilly : un palais pour ses 240 chevaux et 400 chiens de chasse à courre. Normal puisqu’il chassait tous les jours !

Après avoir été le théâtre de réceptions et de fêtes somptueuses, tout en servant à l’apprentissage de la haute école, après avoir vu le rassemblement des veneurs avant la chasse puis la naissance des courses de galop en France, les écuries abritent maintenant deux musées consacrés aux chevaux, où l’on pénètre d’ailleurs par les stalles. Hommage aux équidés si bien installés ... 

Voilà autant d’étapes et d’aventures qui revivent au fil des jolies séquences du spectacle, « il était une fois …». Sous le majestueux dôme en pierres grisées aussi fraiches que la fontaine géante qui servait à abreuver chiens et chevaux, les prouesses équestres savent ravir le public : se succèdent des scènes de dressage, un carrousel, un travail en liberté et aux longues rênes, mais aussi la monte en amazone, la poste hongroise et d’émouvantes histoires de guerre. Un spectacle joyeux et tonique, grâce à l’audace du voltigeur Clément Ferron et aux costumes raffinés de Monika Mucha. Parmi nos préférés, celui de la Renommée, centaure féminin ailé qui surplombe l’entrée des écuries et qui a été la première figure incarnée par la petite Sophie Bienaimé… Elle conte que « ces 8 écuyères ont exprimé leurs envies et leurs rêves pour composer ce spectacle en osmose avec les qualités de leur monture, pour les mettre en valeur et que tous y prennent plaisir !»

Une heure sous le charme d’un lieu sans équivalent … Il est ensuite possible de visiter les collections du musée du cheval qui occupe les salles voisines.

Informations, réservations, visites ICI