Le panache français à El Jadida !
jeudi 28 octobre 2010

Maroc Garde
La Garde Républicaine au Maroc © Ph. Florence Chevallier

Pour la 3e édition du salon du cheval au Maroc, la France a été mise à l'honneur. Pour répondre à cet hommage rendu par Sa Majesté le roi Mohammed VI, la France a détaché le régiment de cavalerie de la garde républicaine...Cette formation de prestige associée à une affiche d'artistes de spectacles équestres français a conquis sa majesté et le public marocain.

« Exceptionnel » fût le mot le plus employé après la représentation du régiment de cavalerie, de l'attelage du Haras du Pin et des artistes français, Jean-marc Imbert, Christophe Chaussy et les voltigeurs de Provence, Guillaume Assire Becar, Sadek El Bajaoui, Joël Chacon « Les Arenos » et l'attelage de percherons du Haras du Pin.

Les HN au Maroc mediumL

Incontestablement si la France était l'invitée d'honneur, la cavalerie et les artistes ont mis un point d'honneur à donner le meilleur et à offrir un spectacle enchanteur dans un pays qui s'emploie à présenter le cheval dans toute sa splendeur. 
« La France invitée d'honneur, il existe une pression certaine, proposer un panel sur la France sans que ce soit exhaustif mais dans la diversité » tel a été le challenge. « Bien sûr, la Garde Républicaine s'imposait, c'est un choix délibéré qui délivre plein de messages » confirme Maurice Galle directeur technique. Le commissariat du salon du Maroc est venu à Cheval Passion à Avignon sélectionner les artistes français « sur des choix sensoriels ». « Ils ont tenu à ce que se soit un spectacle exclusivement composé d'artistes français ». 
 
La maestria de la cavalerie
 « C'est une première pour une très importante manifestation qui nous a demandé des mois de préparation sur le plan administratif et sanitaire en collaboration avec les administrateurs du salon sous le patronage de sa majesté. Celle-ci a été sensible au fait que la garde se déplace pour la première fois au Maroc. La symbolique était forte », explique le commandant Benoit Valette. En effet, ce ne sont pas moins de 34 chevaux et 36 cavaliers qui ont fait trois représentations; une reprise d'ensemble avec 17 cavaliers du carrousel des lances, quatre cavaliers ont présenté une partie de la reprise des 12 mais également 2 tandems. A noter, le numéro solo; la prestation de grande tenue particulièrement remarqué du Maréchal des logis chef Bertrand Lebarbier. Et de renchérir « Nous sommes conscients de l'image qu'on véhicule. C'était un plaisir d'être dans un pays où le cheval est très présent, une vraie nation de cavalerie ». Des échanges pourraient être envisagés sur le plan équestre et militaire....

Pégase vu par Imbert 

JM Imbert au Maroc mediumL

Le public d'El Jadida a pu découvrir la nouvelle création de Jean-Marc Imbert « Pégase les ailes de la liberté ». C'est « Yelo » un entier de 12 ans à la robe Palomino qui se produit sur la piste avec des ailes de 4 mètres qui comptent 2550 plumes !
« Un numéro vraiment spécial, très compliqué où je travaille à la voix. Je me mets au bord de la piste et Yelo seul, travaille le reculer, pas espagnol, les déplacements latéraux puis repart avec moi » précise l'artiste. Le cheval connaît 25 mots, « après sa formation », ce numéro a demandé 4 ans de travail et reste toujours délicat car il demande que le comportement, l'intonation de l'artiste soit « très doux ».
Lorsque Jean-Marc a déployé les ailes de Yelo, aussitôt le public s'est laissé emporter par la magie de Pégase.

La voltige selon Chaussy

Christophe Chaussy, cavalier voltigeur enseignant avec ses voltigeurs de Provence s'emploie à démontrer que le Camargue -son écurie est de 15 chevaux sélectionnés- possède des qualités méconnues. Et c'est au galop montés sur ses Camargue que le voltigeur et une partie de son équipe (formée depuis l'âge de 6-7 ans), Boris Platel (17 ans), Axelle Monge (13 ans), Amandine Lambert (17 ans), Marine Delacroix (14 ans), Laura Chastel (13 ans) ont mis le feu sur la piste d'El Jadida.

Une expérience, un succès qu'il a déjà connu puisque l'an dernier au SICAB à Séville, son cheval « Alizé » a reçu la couronne de laurier.

Le comique au salon !
« Les Arenos » Joël chacon - Le rire était également de la partie lors de ce spectacle. « On se sert toujours des aptitudes naturelles du cheval pour lui apprendre à faire le clown » commente Joël Chacon. Le numéro de voltige comique, une parodie de Charlie Chaplin a vraiment amusé le public. « Peguito » 8 ans PRE, est le coup de cœur de l'artiste « c'est un cheval intelligent, guerrier et joyeux ». Jean-Pierre Belmonte « l'acolyte » rappelle « les numéros de comique équestre au début n'étaient pas appréciés. Aujourd'hui, le comique trouve sa place, il remet en valeur une deuxième partie ».

Le chapeau de Guillaume Assire Becar

Guillaume Assire au Maroc mediumL

Jaito (10 ans), c'est l'indomptable cheval de Guillaume Assire Becar. Deux ans de travail pour avoir l'art et la manière de tourner son cavalier en ridicule. « Tout repose sur notre complicité afin que le numéro, la chorégraphie fonctionne » précise l'artiste.

« Pour le travail en liberté, on joue avec les expressions que les chevaux ont naturellement au pré. Quand le cheval a un geste intéressant, on le sollicite et on le félicite pour que ça revienne naturellement ». Total, un numéro qui fonctionne parfaitement qui a provoqué la joie et l'amusement du public. Et mis en avant la sensibilité et l'humour de l'artiste.

Sadek, le guerrier rêveur

Sadek au Maroc mediumL

Au pays des mille et une nuits Sadek a repris sa place, et a proposé, de retour dans son pays, 19 ans après, des numéros où la fête et la magie de l'Orient ont su naturellement être valorisé.

Sadek qui a quitté le Maroc dès l'âge de 9 ans est revenu en guerrier vainqueur fier du travail réalisé au cours de toutes ces années où il a présenté ses propres créations. L'artiste a été invité dans la tente de sa majesté Mohammed VI où il a reçu ses félicitations. Maintenant, il propose des numéros de voltige en liberté avec Polux auquel il a associé un groupe de Gwana (gospel) d'Essaouira. Ou encore un numéro de cosaque à connotation orientale.