« Nemaus » version nocturne : le nouveau grand spectacle Nîmois …
samedi 10 août 2019

Spectacle romain nîmois
Nemaus regroupera plus de 300 personnes, 25 cavaliers et une quarantaine de chevaux © Florence Chevallier

En toute logique après l'énorme succès rencontré par les Grands Jeux Romains racontant les récits de l'histoire romaine de la ville de Nîmes, Cultures Espaces en collaboration avec la ville de Nîmes, a choisi cet été lors de plusieurs représentations les 9, 12 et 13 août de conter une nouvelle partie de son histoire. Elle n’est autre que celle de Nemausus ou Nemaus, le personnage central de ce récit qui a donné son nom à l'antique ville romaine car il est le dieu tutélaire de la source qui porte son nom.

Cependant, le spectacle regroupant toujours de nombreux artistes et figurants soit plus de 300 personnes et pas moins de 25 cavaliers et une quarantaine de chevaux, se déroulera cette fois-ci de nuit dans les très belles arènes nîmoises à 21h30. Un spectacle qui devrait à n'en pas douter magnifier avec ses éclairages nocturnes l'amphithéâtre où l'on pourra même découvrir des effets pyrotechniques.

« Je suis ni homme, ni dieu, je suis Nîmes » tel est en préambule la citation prononcée par Nemaus. Et c'est ainsi que débutera le nouveau spectacle présenté en plusieurs tableaux, qui déroulera les événements qui ont construit l'histoire au fil du temps de la cité ; de la naissance de Nemaus, à sa construction, la reconquête de Nîmes par Guillaume d'Orange ou encore le mariage de Nemaus et Diane ainsi que l'apparition de la célèbre toile Denim sur une mise en scène et scenario de François Xavier Beth.

Côté, régie spectacle, figurants et équestres, les numéros équestres sont toujours nombreux dans les spectacles de reconstitution nîmois avec la participation de plusieurs compagnies du spectacle vivant. C'est Guillaume Gaucher qui a été en charge des chorégraphies de multiples combats, étant lui-même cascadeur équestre et physique et combattant à l'épée et aux armes lourdes.