Boyd Exell reprend sa couronne à Bram Chardon
mardi 11 février 2020

Boyd Exell
Boyd Exell © Scoopdyga

De retour à Bordeaux pour la finale Coupe du Monde, Boyd Exell a vite retrouvé ses aises et s'impose devant une belle délégation néerlandaise.

Lors de cette douzième finale Coupe du Monde, le public bordelais s'attendait à un duel entre Bram Chardon, tenant du titre, et Boyd Exell mais il n'en a rien été. Le jeune meneur néerlandais a du remplacer un cheval qui n'était pas au meilleur de sa forme une fois arrivé sur place et composer avec un cheval prêté par son père Ijsbrand. Sur la piste, Bram a cumulé plusieurs erreurs et a du se contenter de la quatrième place. 

S'il n'a terminé "que" deuxième le premier jour, Boyd Exell a fait le spectacle le lendemain et s'impose avec douze secondes d'avance sans avoir commis la moindre faute. "Parfois, c’est plus compliqué de gagner quand on sait que l’on a de très bons chevaux, on se déconcentre. Cette année, les problèmes ont recommencé dans la première manche et je me suis dit que ce serait bien de corriger le tir aujourd’hui". Cette neuvième victoire était placée sous le coup de l'émotion puisqu'il s'agissait de sa dernière compétition avec Demi, une jument de vingt-trois ans. "Elle est encore en grand forme mais il y a un moment où il faut savoir arrêter, d'autant que j'ai gagné cinq finales avec elle", concluait le meneur. 

La belle surprise est également venue du Néerlandais Koos de Ronde, vainqueur de la qualificative et deuxième de la finale. Le Néerlandais se montrait satisfait de ce classement. "Nous savions tous que Boyd était favori, cette deuxième place était ce que je pouvais espérer de mieux. Je regrette ma faute sur le dernier passage mais la compétition est restée excitante jusqu'à la fin", souriait-il. 

Quant au meneur tricolore, Benjamin Aillaud, il termine sixième. "Ce team de Lippizan est jeune,  je suis toujours en train de chercher comment l'organiser. Le premier jour j'ai joué la sécurité, le deuxième j'aurais pu faire de même mais je voulais voir comment se comportaient les chevaux sur une haute fréquence. Il y a eu des fautes mais c'est le jeu", expliquait-il. 

Les résultats : ICI.