Chpts du monde Poney: Maxime Maricourt meilleur Français en dressage
vendredi 01 novembre 2013

Maxime Maricourt reconnaît un des obstacles de marathon situé sur la carrière. Ph. Claude Bigeon
Maxime Maricourt reconnaît un des obstacles de marathon situé sur la carrière. © Claude Bigeon

La première épreuve (le dressage) des championnats du monde d’attelage Poney s’est achevée à Pau ce 1er novembre par des résultats orangés aux couleurs des Pays-Bas qui s’imposent en individuel dans chacune des trois catégories mais aussi par équipe devant l’Allemagne et la Hongrie.

C’est dans les Quatre Poneys que le score a été le meilleur avec 34,11 points (78,7%) pour Bram Chardon (le fils d’Ysbrand) devant son compatriote Jan de Boer (37,31 points) puis l’Allemand Tobias Bucker (41,41 points). Le meilleur Français à quatre poneys, Gilles Arriat pointe à la 10e place (60,99 points). En paire, c’est aussi un Néerlandais qui prend la tête, Ewoud Boom (36,48 points) devant deux Allemands Dieter Baackmann (37,70 points) et Marco Freund (42,24 points). Le meilleur attelage tricolore a été celui de Carine Poentis qui se retrouve à la 10e place (59,90 points).

A Un Poney, l’attelage du Néerlandais Els Broekmann prend l’avantage avec 36,67 points (77,1%) devant Martin Holle (43,01 points) puis l’Allemande Jaqueline Walter (43,20 points). Dans cette catégorie, le meilleur Français, est un meneur d’expérience mais qui n’est pas dans l’équipe en raison de la jeunesse de son Poney à ce niveau. Il s’agit de Maxime Maricourt, qui participe ici à son cinquième championnat du monde, mais qui est associé à un nouvel (après ses succès avec Judo) étalon Pottock de l’élevage des Grands joncs marins, Ratzia d’Ihia. C’est avec cet entier de 8 ans que Maxime Maricourt termine à la 11e place à l’issue du dressage avec 52,29 points. « C’est sa première saison en international, explique Maxime Maricourt, nous avons gagné à Lignières et nous avons participé à plusieurs internationaux, Sandringham, Breda et Saumur, mais c’est ici (à Pau) que j’ai obtenu les meilleurs résultats en dressage. J’aurai pu oser un peu plus pour avoir un peu plus de brillant, plus de peps. J’étais un peu sur la retenue. Je le sens prêt pour le marathon. Il est gaillard et il va tout donner. Ici il y a un gros plateau et si je termine 14e au général se sera bien. »

Samedi 2 novembre, le marathon va débuter à 9h30 pour les 68 attelages au départ de ce championnat du monde d’attelage Poney à Pau, dans le Domaine de Sers, là même où le week-end d’avant les meilleurs compétiteurs de complet s’affrontaient dans le 4 étoiles. Cette fois-ci ce sont les meilleurs meneurs Poney qui sont présents. La France, pointe difficilement à la 7e place au classement provisoire. Mais, comme souvent, le dressage n’est pas le point fort des Français, ils devraient se rattraper demain dans le marathon. Un marathon qui comptera deux gués et deux obstacles sur la grande carrière en sable qui avait accueilli le dressage aujourd’hui.