Cinquièmes «Galops d'agglo », le concours national d'attelage Nîmois
lundi 17 juin 2019

© Florence Chevallier

Le concours complet national d'attelage de Nîmes-Vallongue s'est déroulé du 14 au 16 Juin. Une compétition dont l'ensemble des acteurs s'investissent pour accroître sa renommée.

Le concours complet national d'attelage de Nîmes-Vallongue est un des rares concours de ce niveau dans le sud de la France. Habituellement, il se déroule 15 jours après Saumur mais cette année le changement de calendrier de Saumur a un peu coupé l'herbe sous les pieds de la manifestation soutenue par l'agglomération Nîmes Métropole dans ses actions de pérennisation des traditions équines. Cependant, la compétition qui est organisée par l'ARALR (Association régionale d'attelage du Languedoc Roussillon) avec pour président Daniel Duchemin pour ces championnats de France a réuni 72 équipages de 8 à 80 ans et pas moins de 100 chevaux étaient présents lors de ce RDV initié à Vallongue depuis 2015. « Notre objectif, c'est que la compétition se développe mais aussi engager le public à venir assister aux compétitions » explique Edith de Craene juge national Elite du Gard.

"Le concours veut monter en niveau, il le mérite"

Si à l'origine, le concours de complet de dressage était différent avec par ordre de passage, la présentation de dressage suivie  du marathon et enfin la maniabilité « pour qu'on puisse constater l'état des chevaux » rappelle Edith de Craene ; il  y a plusieurs années désormais où dressage et maniabilité se déroulent sur une journée pour laisser place le lendemain au marathon qui reste le moment fort du complet en attelage et le plus apprécié du public. Avec 3 niveaux de compétitions proposés sur le site par la FFE, Club, Amateur et Elite. Jacques Tamalet, l'ancien directeur national d'attelage, président du jury d'attelage et conseiller permanent mandaté par Nîmes Métropole, en terme de bilan sur l'avenir de ce concours assure « que si le concours veut monter en niveau, il le mérite car le site est très intéressant ». Il est vrai que le site tant au niveau de sa géolocalisation que de son environnement a des qualités certaines. Et le président ainsi « d'espérer qu'il perdure en faisant en sorte que l'agglomération continue de financer les projets d'aménagement du site ». Car si la qualité du sol de l'avis général a progressé de façon importante, il n'en demeure pas moins un des obstacles à la venue de plus de meneurs sur le domaine de niveau Elite. Une absence d'autant plus compliquée cette année avec le concours de Saumur qui a changé son calendrier de compétition et qui s'est déroulé 8 jours plus tôt, avec nombre d'attelages inscrits en Elite. Par ailleurs, Nîmes agglomération s'est également octroyée les compétences techniques du directeur  de l'école d'attelage des Haras Nationaux d'Uzès. Louis Basty qui a réalisé le parcours de maniabilité, en commente les difficultés techniques « ce qui était compliqué, c'est qu'il y avait énormément de successions de portes et il fallait aller vite ». Et de se féliciter de l'investissement de l'agglomération qui envisage un avenir pour différentes compétitions équestres au Mas de Vallongue. « Il y a une volonté de moyens sur un terrain difficile. Ils ont fait des travaux extraordinaires au service de l'attelage. Cependant, il y a un souci avec les cailloux et il faut que les chevaux soient protégés par des plaques » conclut celui-ci.

De jeunes meneurs étaient aussi présents lors de ces journées de l'attelage ce dont se félicite Cassar Carmelo président du comité départemental « ce concours nous sert de support pour le championnat niveau club;on fait une dotation. Par ailleurs, nous avons été sollicités pour rendre ce site multidisciplinaire ».

www.aralr.fr