Eve Cadi-Verna meilleure française
jeudi 23 septembre 2004

cadi-verna
Eve Cadi-Verna - Ph. Claude Bigeon

Depuis la fin des années soixante-dix, la Coupe Alpes et Danube est devenue la plus grosse confrontation internationale européenne pour les meneurs à deux chevaux.

L’édition 2004 de ce quasi-championnat d’Europe à deux chevaux n’a pas suscité de surprise dans le classement par équipe. L’Allemagne l’emporte devant la Suisse et la Hongrie puis on trouve l’Autriche, la France, la République tchèque et la Slovaquie. Le podium individuel revient dans l’ordre à l’Allemand Reinhard Burggraf, au Suisse Beat Schenk et au Hongrois Selyban Zsolt.

Pierre Jung y a brillé quand il était encore en paire. Maintenant que l’Alsacien est passé à quatre, les autres meneurs français de cette spécialité qui tournent régulièrement en internationaux montrent aussi de quoi ils sont capables. Et bien en Allemagne, le week-end dernier, ce n’est pas un meneur mais une meneuse, Eve Cadi-Verna qui décroche le meilleur classement tricolore avec une dix-septième place. « En 2002, lors de ma première Coupe Alpes et Danube, j’étais la novice, mais j’avais ramené pas mal de points en marathon et mania, lance Eve Cadi-Verna, une exception au féminin à ce niveau en France, dans cette catégorie à deux chevaux. Ce week-end, ça c’est globalement bien passé, même si j’ai eu quelques soucis. » Juste avant d’entrer sur la carrière de dressage un frein s’est bloqué si bien qu’elle a dû dérouler sa reprise sans frein. Pas facile dans ses conditions. Elle décroche 52 points alors qu’au CAI A de Saumur cette année, elle était à 41 points. 19e à l’issue du dressage, elle attaque le marathon avec une grosse envie car c’est une spécialiste des obstacles. 16e sur le marathon à six points du meilleur, l’Allemand Klaus Tebbe, elle gère au mieux des tracés assez serrés. Douzième à l’issue du marathon, elle avait encore de sérieuses chances d’accrocher une bonne place. Mais… « La maniabilité était très difficile. D’ailleurs sur l’ensemble des concurrents, un seul est dans faute dans le temps, le Suédois Yngve Käll et certains cumulent jusqu’à 50 points. Je fais une quille sur une mania très regardante à cause de la décoration dont un gros parasol. J’ai été obligé de gérer quelques écarts voilà pourquoi j’ai 10 points 50 de temps dépassé, » commente cette ancienne cavalière de CSO qui tourne en international d’attelage depuis une dizaine d’années et qui se prépare maintenant pour le championnat de France avec la ferme intention de décrocher l’or.Les autres Français qui suivent, Gérard Dupont 20e, Frédéric Bousquet 24e, François Dutilloy 29e, Olivier Gagneux 35e, Jean Guerra 45e, Joachim Frey 51e.