Patrick Rébulard, le meilleur français…. 25e
mercredi 11 août 2004

rébulard
Patrick Rébulard - Ph. Claude Bigeon

Les Français ont encore pas mal de travail pour essayer de titiller les meilleurs meneurs mondiaux à quatre chevaux.

Les derniers championnats du monde qui viennent de se dérouler du 4 au 8 août en Hongrie, un pays où la tradition du menage a perduré, le prouvent bien. Neuvième par équipe avec une meilleure position individuelle à la 25e place avec Patrick Rébulard puis 30e avec Benjamin Aillaud et 36e avec Pierre Jung et un Louis Basty à la dérive…. Le retour à la maison n’est pas des plus euphoriques. En difficulté en dressage, Rébulard et Aillaud ont montré de belles choses sur le marathon et écopent respectivement d’une 22e et 23e places. Mais, les leaders de la discipline sont encore loin devant. Le podium cette année était composé de Michaël Freund, Zoltan Lazar et Ysbrand Chardon. Rien de vraiment surprenant. Au bord du podium, le belge Félix Brasseur pourtant premier au dressage doit se contenter d’une 11e place sur le marathon et une 12e sur la maniabilité. Meilleur Français sur le dressage (54,88 pts et 29e) pour sa première saison à quatre chevaux, Pierre Jung est resté coincé trois minutes dans le gué et a collectionné les quilles sur la mania. Aillaud pas très loin de Rébulard a aussi accumulé les erreurs sur la mania. “C’était un championnat du monde très sélectif avec un dressage et une maniabilité qui se sont déroulés dans un grand stade très impressionnant pour les chevaux, commente Patrick Rébulard. Sur le dressage, mes chevaux manquent de brillants, mais, sur le marathon, ils ont très bien fonctionné. J'ai eu un coup de barre sur le dernier obstacle. Parti dernier des Français sur la maniabilité, je suis sans faute. J’avais l’impression d’avancer comme d’habitude, mais je prends 16 points de temps dépassé.” Sélectionné au lendemain du Pin, Rébulard a abordé ce championnat du monde sans trop de pression. Cool peut-être un peu trop cool. Mais, dans la décontraction, il a sans doute bien enchaîné ses gestes techniques. Louis Basty, lui est passé à côté de ces championnats du monde. Avant dernier au dressage, il verse sur le marathon. Dommage pour ce meneur précis qui doit sans doute remettre certaines choses à plat.

Individuels : 1 Michael Freund (Allemagne) 149,86 pts, 2 Zoltan Lazar (Hongrie) 159,73 pts, 3 Ysbrand Chardon (Hollande) 160,95 pts, 4 Félix Brasseur (Belgique) 162,75 pts, 5 Lazlo Kecskemeti (Hongrie) 163,19 pts, 6 Koos de Ronde (Hollande) 164,18 pts, 7 Werner Ulrich (Suisse) 168,55 pts, 8 Jozsef Dobrovitz (Hongrie) 168,98 pts, 9 Thomas Eriksson (Suède) 169 pts, 10 Gert Schrijvers (Belgique) 170,23…. 25 Patrick Rébulard 210,42 pts… 30 Benjamin Aillaud 223,06 pts… 36 Pierre Jung 261,45 pts.Equipe : 1 Hongrie 312,1 pts, 2 Hollande 325,1 pts, 3 Belgique 333 pts, 4 Suède 335,5 pts, 5 Etats-Unis 348,1 pts, 6 Suisse 352,3 pts, 7 Allemagne 368 pts, 8 Grande-Bretagne 388,8 pts, 9 France 420,8 pts, 10 République Tchèque 580,6 pts, 11 Romania 658,1 pts.

Légende : Meilleur Français en Hongrie (25e), Patrick Rébulard a abordé ses championnats du monde sans trop de pression. Photo d’archive : Claude Bigeon.