Pau : La Hollande gagne presque tout
lundi 04 novembre 2013

pau attelage L'équipe néerlandaise
L'équipe néerlandaise © Claude Bigeon

Cette nouvelle édition des championnats du monde d’attelage Poneys qui était organisée pour la première fois en France (du 31 octobre au 3 novembre 2013) a couronné une nouvelle fois, une des nations leader dans cette discipline, la Hollande.

A Pau, sur la nouvelle grande carrière du Domaine de Sers, la maniabilité (la dernière épreuve) semblait facile pour les meilleurs meneurs lors de la reconnaissance. Mais, c’était sans compter un autre paramètre important dans ce test où la dextérité et les nerfs des meneurs sont très sollicités, le temps imposé. Le chrono était assez serré dans chacune des trois catégories en piste (à 1 Poney, à 2 Poneys et à 4 Poneys). C’est dans la plus délicate de ces catégories, celle à quatre Poneys que Bram Chardon (le fils d’Ysbrand) a montré sa véritable suprématie lors de ce championnat du monde. Avec ses Welsh A, Bram Chardon remporte aussi la maniabilité, sans-faute dans le temps, devant le Hongrois Jozef Dobrovitz Junior. « A mi-parcours je me suis rendu compte que j’avais un peu de retard, j’ai alors sollicité un peu plus mes poneys », expliquera Bram Chardon. Voilà comment il remporte aussi la maniabilité. Carton plein pour le Hollandais, champion du monde en titre, qui remporte à Pau toutes les épreuves. Le meilleur Français Olivier Thiriez est en douzième position.
A deux Poneys c’est aussi un meneur des Pays-Bas, Ewoud Boom, déjà en tête après le marathon, qui remporte la médaille d’or. Il réalise aussi le parcours parfait lors de la maniabilité, sans-faute dans le temps avec ses News Forrest et remporte cette ultime épreuve. C’est une première médaille d’or pour ce meneur qui participait à ses sixièmes championnats du monde. Du côté du camp tricolore, c’est Carine Poentis  (voir interview vidéo) qui sera la meilleure avec une dixième place (sur 22 attelages). Septième après le marathon, elle encaisse deux balles et du temps sur la maniabilité (17e de cette épreuve) et redescend un peu au classement final.
A Un Poney, c’est aussi un jeune meneur qui s’impose, le Hongrois Martin Jolle (champion d’Europe Juniors en 2012) avec un poney allemand. Il prend un tout petit peu de temps dépassé (0,27 point) et termine deuxième de la maniabilité derrière la Hollandaise Mélanie Becker. Mais au classement final, il devance la Britannique Rosa Walters-Symons. Ludovic Huet, un meneur de la région parisienne sera la meilleur tricolore avec une dixième place. Treizième après le marathon, il remonte de quelques places avec une balle et un peu de temps sur la maniabilité où il est à la neuvième place.
Par équipe, il n’y a pas eu de surprise avec notamment ses deux médaillés d’or, la Hollande remporte l’or par devant l’Allemagne puis la Hongrie. La France (voir interview vidéo de Quentin Simonet) dégringole encore au classement avec une neuvième place.

Tous les résultats ici