Thibault Coudry et Fabrice Dumartin à Donaueschingen
mardi 22 septembre 2009

JEM6-attelage-mania-coudry
Thibault Coudry - Ph. Claude Bigeon

Deux meneurs français avaient rendez-vous ce week-end pour courir le CAI-A. L’objectif était double : confirmer leur progression d’abord et gagner des points pour participer au circuit Coupe du Monde indoor éventuellement.

Thibault Coudry et Fabrice Martin étaient aux côtés de Kevin Staut et Simon Delestre sur le concours de Donaueschingen pour disputer eux, le CAI A aux côtés des meilleurs meneurs mondiaux. Les Etats-Unis en la personne de Tucker Johnson avaient même fait le déplacement. Une rude concurrence pour nos deux tricolores qui devaient confirmer leur niveau acquis cette saison. C’est chose faite. En dressage d’abord où les deux meneurs sont 17èmes ex aequo avec une égalité parfaite : 75.9%. Une note satisfaisante au regard des difficultés de Thibaut Coudry dans ce test et de la nouvelle composition de l’attelage de Fabrice Martin.« Thibaut est en constante progression dans ce test et nous avons solutionné le problème physique de l’attelage de Fabrice en mettant deux chevaux devant alors que nous n’osions pas », explique l’entraîneur national Jacques Tamalet.

Au marathon, samedi, Fabrice Martin prenait la 15ème place alors que le spécialiste Thibaut Coudry essuyait trois difficultés successives sur le dernier obstacle après avoir franchi avec aisance les 6 autres. « C’est peut-être la particularité du terrain de Donaueschingen qui a perturbé les chevaux. Après 4 kilomètres, les obstacles sont tous regroupés, ou un manque de concentration, je ne sais pas », reprend l’entraîneur.Finalement après le dernier test de la maniabilité qui pénalisera de 0.92 points Fabrice pour temps dépassé et de 3 points pour une balle tombée Thibault, les deux meneurs, Thibault Coudry et Fabrice Martin s’assoient respectivement à la 11 et 15 ème place du classement général mené par le hollandais Théo Timmerman et son compatriote Koos de Ronde. L’Américain Tucker Johnson complète le podium.Jacques Tamalet se dit alors « Plutôt satisfait » bien que la Coupe du monde indoor ne fera pas partie de leur agenda. Non présents dans le Top 10 de la ranking List, les deux meneurs ne sont pas qualifiés et devront recevoir une wild-card pour participer au circuit mais « ce n’était pas l’objectif de la saison et l’hiver sera surtout déterminant pour la finalisation de la préparation pour les Jeux Equestres Mondiaux. Il faut courir le niveau avant la Coupe » conclut Jacques Tamalet.