Andrew, Pascale et Anne-Laure
lundi 10 mai 2004

nicholson-portrait
Andrew Nicholson - Ph. Cosinus Prod

Les combinés ne font plus recette, c’est l’un des enseignements que l’on peut tirer du CCI** de Compiègne, dont le nombre d’engagés était en diminution et il semblerait que le CCI*** de Saumur, fin mai prenne le même chemin...Côté sport, on retiendra la victoire d'Andrew Nicholson et les belle prestations de 2 cavalières françaises: Pascale Boutet et Anne-Laure David

Ils n’étaient donc que quarante-sept à se présenter au départ de cette treizième édition de Compiègne. Parmi les engagés français, quelques grands noms comme le Champion du Monde Jean Teulère, avec Inoui de Brenne, Jean Lou Bigot avec Epeos, ou encore Anne Laure David, et deux pensionnaires « maison » Hindou de la Bryère et Isaco de la Bryère, sans oublier Pascale Boutet avec If You Want II. Coté étrangers, on relevait les noms de, l’incontournable Néo-zélandais Andrew Nicholson avec deux chevaux Henry de Tankerville et Dubai, et de l’Anglaise, maintes fois médaillée, Jeannette Brakewell, qui présentait « Lady Taffany ».

Comme on pouvait s’y attendre, et après le dressage remporté, par le Kiwi avec Henry de Tankerville, le parcours de cross allait offrir quelques belles et grosses surprises : Nicholson avec son premier partant Dubai, négligeait un peu trop l’entrée du premier gué, et écopait d’une désobéissance ; la Sud-Africaine Zilla Pearse, seconde après le dressage récoltait plus de trente points pour un chrono trop lent ; quant à Karim Laghouag, il chutait sur le premier gué. Même si d’autres comme Lyard avec Mac Duff, ou encore la jeune tricolore, cavalière du Team Nissan- Le Chameau, Anne Laure David avec Isaco de La Bryère, sans oublier Aurélien Khan, toujours aussi régulier avec Horus de Lignière, ont réalisé d’excellentes performances, ce ne fut guère facile de venir se mêler à la lutte pour le podium de cette nouvelle édition.

Mais le métier des meilleurs a parlé et le « chef de file » du complet Néo-Zélandais, Andrew Nicholsson, a sorti le grand jeu avec Henry pour remporter le cross après avoir gagné le dressage. En fin de journée et sur un parcours gorgé d’eau le talent des tricolores a été mis en exergue grâce à Pascale Boutet avec If You Want II, seconde à deux points de la tête et à Jean Teulère avec Inoui de Brenne auteur d’une belle remontée au classement provisoire, sans oublier les bons parcours de fond de Brice Luda avec Idyl des prés et d’Anne Laure David avec Isaco de la Bryère. « Quatre couples français ont marqué la journée de cross, confie Thierry Touzaint. Personnellement je trouve que la performance d’Anne Laure David est tout à fait exceptionnelle. Après Pompadour, il y a dix jours, Anne Laure confirme à Compiègne tout son potentiel. Il faudra la suivre, dans ses prochaines sorties… »

Restaient donc trente cinq couples au départ du saut d’obstacles. Andrew Nicholson, sans faute, gardait son avance et s’imposait, devant Pascale Boutet, également. La jeune Anne Laure David termine quatrième mais à égalité de points avec la troisième,l’Anglaise Hugues. Cinquième et sixième, Khan et Teulère complétaient le palmarès de cette 13ème édition.

En outre par équipe la France remporte le "trophée picantin", grâce à Pascale Boutet, Anne-Laure David, Aurélien Khan et Jean-Lou Bigot.