CCI 5* Pau : Tom Mcewen garde le meilleur
samedi 26 octobre 2019

Tom Mcewen Toledo de Kerser Tryon 2018
Tom McEwen et Toledo de Kerser © Scoopdyga

Comme toujours à Pau, le cross n'a pas été une ballade de santé. Si Tom McEwen conserve la tête du classement, le reste du podium change : seul maxi de l'épreuve Alexander Bragg est ce soir 2e devant Christopher Burton.

Comme toujours sur les séries 5* de concours complet, l'enjeu du cross aujourd'hui à Pau ne résidait pas seulement dans le fait de rentrer sans incident aux obstacles : passer la ligne d'arrivée à l'heure était le second défi majeur des 42 couples au départ. Et seul Alexander Bragg/Zagreb, 8e à l'issue du dressage, ont trouvé la clé du "maxi". Le Britannique remonte ainsi à la deuxième place du provisoire à moins d'une barre de son compatriote, Tom McEwen. Aux rênes du SF Toledo de Kerser (Diamant de Semilly x Papillon Rouge), le cavalier s'est déjoué des difficultés imaginées par le chef de piste Pierre Michelet et a ajouté 0,8 petits points de temps à son score. Avec seulement 2 points de temps également, Christopher Burton/Quality Purdey passe de la 6e à la 3e place. ”Le parcours a été fidèle a ce que j’avais perçu au moment de le marcher, hier, c’est-à-dire très technique au début, avec des virages. La suite était plus fluide et j’ai eu beaucoup de  plaisir à monter ce parcours. Pour le saut d’obstacles de demain, je n’échangerais mon cheval pour rien au monde : Toledo est un super sauteur, à moi de ne pas faire d’erreur", livrait le leader du jour à l'arrivée. 

Deux Français dans le Top 10

Mathieu Lemoine, qui s'élançait pour la première fois de sa carrière à l'assaut d'un cross 5*, a pu compter sur sa généreuse Tzinga d'Auzay. Associée à la Selle-Français de 12 ans, le champion olympique par équipes de Rio est rentré sans incident avec 14,8 points de temps. Assurer le sans-faute, la tactique était payante aujourd'hui à Pau. Mathieu remonte de la 21e à la 9e place, et figure juste devant Regis Prud'hon remonté de la 33e place avec Tarastro grâce à un sans-faute pénalisé de 20,4 points de temps. Le reste des troupes françaises n'a pas réussi à passer la ligne d'arrivée sans encombre, à l'image de Arnaud Boiteau/Quoriano, Rémi Pillot/Tol Chik du Levant, ou encore Benjamin Massie/Ungaro de Kreisker, chacun victime d'une désobéissance. 

Les résultats ICI

(Photo d'archive)