CCI 5* Pau : les Britanniques dominent le dressage
vendredi 25 octobre 2019

Tom McEwen et Toledo de Kerser CCI 5* Pau 2019
Tom McEwen et Toledo de Kerser © Nicolas Hodys

Si le Néo-zélandais Tim Price pointait hier en tête du provisoire avec Ascona à l'issue de la première journée de dressage, ce vendredi a été le jour de la Grande-Bretagne sur le rectangle. Les Britanniques s'emparent de quatre places du Top 5 provisoire. Le n°3 mondial a tenu bon avec sa seconde monture, qu'il place au 2e rang au milieu des cavaliers d'Outre-Manche.

La Grande-Bretagne, avec 19 chevaux engagés, est la nation qui est venue avec le plus de couples pour cette édition 2019 des 5* de Pau. Et dès le dressage, les Britanniques ont montré qu'ils ne comptaient pas faire de la figuration en plaçant quatre cavaliers dans le Top 5 provisoire avant d'aborder le cross. Seul couple a passer en dessous des 25 points de pénalité, Tom McEwen et le Selle-Français (Originel) Toledo de Kerser (Diamant de Semilly x Papillon Rouge) s'emparent de la tête du classement au terme d'une reprise fluide et relâchée qui a séduit les juges ! « Je suis très satisfait d’occuper la tête du classement provisoire après le dressage. J’ai senti que ma reprise était très fluide et je crois que c’est ce que les juges attendaient aujourd’hui. Il y a une très belle concurrence sur ce CCI 5*-L des 5 Etoiles de Pau. C’est donc avec grand plaisir que j'aborde le cross de demain », livrait le cavalier d'Outre-manche qui peut également être fier des performances de ses compatriotes. Rosalind Canter/Zenshera, Gemma Tattersall/Jalapeno et Sarah Bullimore/Conpierre font tir groupé et occupent les 3e, 4e et 5e places. Seul Tim Price a réussi à s'intercaler dans les troupes anglaises et occupe la deuxième place avec Wesko. Le Néo-zélandais, désormais 7e avec la leader du premier jour Ascona, est bien décidé également à ne pas avoir fait le déplacement pour rien avec ses deux montures gagnantes de Luhmuhlen.

Côté Français, la meilleure performance est toujours à l'actif d'Arnaud Boiteau et Quoriano ENE*HN, qui s'étaient montrés en pleine possession de leurs moyens à Lignières. Le couple pointe ce soir à la 15e place, devant Remi Pillot/Tol Chik du Levant (17e), Mathieu Lemoine/Tzinga d'Auzay (21e), Regis Prud'hon/Vanda du Plessis (28e), Benjamin Massie/Ungaro de Kreisker (30e) et renouveau Regis Prud'hon avec sa deuxième monture Tarastro (33e). 

Demain le coup d'envoi du cross sera donné à 14h. "Je suis arrivé à Pau en m’attendant à un parcours plus twisty, plus sinueux. Mais après l’avoir marché, je le trouve d’une façon générale plutôt fluide, avec certes de gros sauts. Je n’ai pas remarqué de difficultés spécifiques sur le parcours : il y a de gros obstacles un peu partout. Peut-être le premier gué, avec cinq sauts très rapprochés : c’est un peu comme si on faisait du spring garden à la maison, alors qu’il faut garder de l’énergie pour le reste du parcours. A la fin, il y a une très gros saut avec une belle pointe. Le dernier gué également peut être cité", analyse le leader du jour qui ne tarit pas d'éloges au sujet de sa monture. "C’est un très bon cheval français ! Le parcours est un peu tournant au début et à la fin, mais permet de  grandes  galopades  au milieu. Je pourrai alors gagner du temps. Toledo sait tout faire, donc je suis optimiste".

Les résultats et listes de départ ICI