CCI**** Badminton: début du dressage
vendredi 22 avril 2011

badminton laghaoug havenir
Karim Laghaoug et Havenir d'Azac © Elisabeth Druet

Après une première journée à Badminton sous un soleil estival, les deux premiers Français ont déroulé une reprise notée à 53,5 pts pour Karim Lagouagh/Havenir d’Azac et – mauvaise surprise – à 60,3 pour Didier Dhennin et Ismène du Temple.

Après un début de reprise tendu pour Havenir, l’Anglo-arabe a effectué un bon travail au galop, terminant sa reprise à la 15e place. S’il n’avait pas commis une erreur à l’avant-dernier changement de pied qui lui enlève 2 points, le couple se situerait dans le Top 12S. « Je suis venu avant tout pour me faire plaisir. En début d’année, je voulais suivre le circuit normal, Grand National, etc. Mais Havenir a déjà 16 ans, et je veux courir de belles épreuves. La première fois où je suis venu (en 2002) mon cheval s’était blessé avant le cross, aux championnats d’Europe, je tombe, et aux Jeux mondiaux je suis éliminé au dressage. Alors là je veux en profiter. »
Quant à Didier Dhennin, il n’a pu présenter Ismène au mieux, la jument étant figée sur quasiment toute la reprise. Sur les 38 partants du premier jour, le couple finit 32e (60,3 pts).  A écouter la réaction de cavalier du Cadre Noir à sa sortie de piste.
La tête revient à la jeune Britannique Laura Collett (21 ans), dont c’est la première participation, avec Rayef, qui reprenait la compétition depuis juste six mois après avoir été arrêté pendant un an pour tendinite contracté après les championnats d’Europe Jeunes Cav. de Waregem 2009. 2e l’Allemande Marina Kohncke (Calma Schelly), 39,8 pts dont c’est le retour ici depuis la naissance de ses enfants.
Demain, deuxième jour avec l’entrée en piste de meilleurs couples en fin d’après-midi, ainsi que les quatre autres Français. Pascal Leroy clôturera la première moitié de la matinée avant la pause « café ». à 10h20 heure anglaise. Suivra Gwendolen Fer à 11h30 puis à la suite Hélène Vattier (Jubal) à 14h12 et Jean Teulère à 14h20.

résultats détaillés ici