CCI5*-L Burghley : Piggy March et Vanir Kamira prennent leur revanche
dimanche 04 septembre 2022

Piggy March et Vanir Kamira, ici lors du CCI5*-L de Burghley en 2022
Piggy March et Vanir Kamira, ici lors du CCI5*-L de Burghley en 2022 © Coll. Burghley Horse Trials/Nixon Photo

En 2019, lors de la dernière édition du CCI5*-L de Burghley, Piggy March et Vanir Kamira (Camiro de Haar Z) avaient manqué de peu la victoire, qui était finalement revenue à leurs compatriotes Pippa Funnell et MGH Grafton Street (Obos Quality 004, Old). Mais cette année, le duo britannique a pris sa revanche. Déjà dans le haut du classement à l'issue du test de dressage - lors duquel Kitty King et son Selle Français Vendredi Biats (Winningmood VD Arenberg, Bwp) ont excellé et signé la meilleure performance, soit 21.2 points - grâce à un score de 22.6 points, Piggy March et Vanir Kamira ont ensuite pris les commandes de la compétition sur le difficile cross de Burghley. Avec seulement 0.4 point de pénalité, le duo britannique s'installe en tête... Et y resté, grâce à sa large avance et malgré quatre nouveaux points de pénalité lors du test d'hippique. Avec un score final de 27 points, les deux complices se sont ainsi offert la victoire, qui avait assurément un petit goût de bonheur et de revanche. « Hallelujah ! J'ai traversé des montagnes russes d'émotions aujourd'hui, mais la principale que je ressens maintenant est le soulagement. Vanir Kamira le mérite tellement. Gagner à Burghley est si spécial et je suis ravie qu'elle ait son nom sur la Winners Avenue, elle le mérite absolument, c'est un rêve devenu réalité », confiait la cavalière après sa victoire. Pourtant, Piggy March l'admet elle-même, Vanir Kamira n'est pas la plus fiable sur le test d'hippique... « Je pense que nous avons touché pratiquement tous les obstacles, comme nous le faisons habituellement ! De très bons chevaux faisaient deux ou trois fautes sur ce parcours, je pensais que nous allions en faire de même, mais Vanir a tout simplement été phénoménale », ajoutait-elle. A seulement vingt-neuf ans et pour sa toute première participation au CCI5*-L de Burghley, Tom Jackson se classe deuxième grâce à un score de 32.5 points (28.9 + 3.6 + 0), mais surtout grâce à Capels Hollow Drift (Shannondale Sarco St Ghyvan), avec qui il s'illustre sur quelques-unes des plus belles compétitions du monde depuis 2018. Voilà des premiers pas au plus haut niveau très réussis. Deuxièmes à l'issue du dressage, Tim Price et son fidèle Vitali (Contender) ont quant à eux su conserver leur place sur le podium tout au long de la compétition, après un dressage à 21.3 points et malgré 5.2 points de pénalité sur le cross ainsi que trois barres laissées au sol lors du test d'hippique. Avec un total de 38.5 points, le duo néo-zélandais se classe troisième de ce difficile CCI5*-L de Burghley.
Côté français, Arthur Duffort et Toronto d'Aurois (Polack II) concluent cette compétition à la quinzième place et avec un score de 57 points (38.2 + 10.8 + 8), tandis que Cédric Lyard et Unum de'Or (Yarlands Summer Song) pointent au dix-huitième rang avec 61.2 points (33.6 + 17.6 + 10).

Pour consulter les résultats complets de ce CCI5*-L, cliquez ici.