CCIO4*-S Aix-la-Chapelle : Une histoire de quatre points
vendredi 01 juillet 2022

Les quatre cavaliers français, encadrés par le sélectionneur de l'équipe de saut d'obstacles, Henk Nooren
Les quatre cavaliers français, encadrés par le sélectionneur de l'équipe de saut d'obstacles, Henk Nooren © Coll. Michel Asseray

Quelques heures après le dressage, les complétistes avaient de nouveau rendez-vous en piste, mais cette fois sur l'herbe, pour l'hippique. De ce parcours délicat, ils ne sont que neuf (sur quarante-deux) à être sortis de piste sans avoir ajouté la moindre pénalité à leur compteur. Malheureusement, les Français, quant à eux, ont presque tous quitté le stade avec quatre points supplémentaires au compteur.

Troisièmes après le dressage, les Bleus du concours complet ont reculé de deux places à l'issue de l'hippique. En cause, un malheureux "petit quatre points" pour chacun des membres de l'équipe, qui mis bout à bout coûtent cher. Benjamin Massié et Climaine de Cacao (Captain Paul), premiers à prendre le départ pour l'équipe, renversaient l'oxer rouge et blanc placé après le triple, tandis que Camille Lejeune et Good Size des Quatre Chênes (King Size) ne pouvaient éviter une erreur sur le bidet, en n°7. On voyait bien Gaspard Maksud et Zaragoza (Cevin Z) déjouer les difficultés du chef de piste Frank Rothenberger, mais la jument envoyait valser le dernier élément du triple. « Le parcours était suffisamment gros, les oxers étaient assez larges, c'était assez technique », faisait remarquer Gaspard. « Sur l'obstacle, ma jument est un peu sensible mais elle reste très sérieuse. Ces quatre points, je pense qu'ils sont notamment dus à la lumière, au soleil qui se couchait sur le triple. Je pense qu'elle n'a pas très bien vu la barre de sortie parce qu'elle a vraiment fait une très grosse faute. Ça arrive, c'est dommage, mais elle a très bien sauté le reste. » Quant à Stéphane Landois et Chaman Dumontceau (Top Berlin du Temple), c'est l'oxer n°2 qui n'a pas pardonné. Rageant quand on voit la manière avec laquelle le gris a déroulé le reste du parcours... Le couple est toujours le mieux placé des Tricolores, au quatorzième rang. Au final, chez les Bleus, seule la jeune Dame Decoeur Tardonne (Lando), avec Camille Lejeune en individuel, est passée au travers des difficultés sur les barres, même si le chronomètre l'a pénalisée de 0.4 point. 

Mais comme l'a fait remarquer Gaspard, « si on regarde les résultats, il n'y a quand même que très peu de sans-fautes, et le niveau des chevaux est assez élevé. Il y a d'ailleurs de très bons chevaux qui ont eux aussi fait des barres. On est désormais cinquièmes par équipe, mais on n'est qu'à cinq points des Allemands, qui sont deuxièmes. Tout se jouera demain. » Sur le cross justement, nous avons interrogé quelques membres de l'équipe. Camille Lejeune, qui était déjà de la sélection en 2020, fait état d'un cross « plus technique que l'an passé. Là, on attaque tout de suite avec des combinaisons et des directionnels. L'année dernière, c'était plus en ligne droite que ça. On rentre tout de suite dans le vif du sujet, dès la première combinaison. Le premier gué vient très vite, avec un gros saut à l'entrée, un directionnel au milieu, du biais en sortie... Il y a une bonne course et du bon boulot à faire. Je ne sais pas comment ça se finira pour nous, mais il y a beaucoup d'expérience à prendre ce week-end et, au-delà la performance, je pense que les chevaux vont apprendre des choses intéressantes. C'est un vrai tour. » Michel Asseray, DTN adjoint, ajoutait par la même occasion que le chronomètre risquerait d'être serré... de quoi promettre du beau spectacle ce samedi.  

Les Britanniques prennent le large

Vissés à la première place, on retrouve les indéboulonnables britanniques. Rosalind Canter et Allstar B (Ephebe for Ever) avaient beau accuser quatre points, le reste de l'équipe laissait toutes les barres sur les taquets. Avec un total de 83.7 points, la Grande-Bretagne compte désormais plus de dix points d'avance sur l'Allemagne, toujours deuxième. Les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande profitaient des erreurs de la France pour remonter chacune d'un rang et figurer ce soir respectivement aux trois et quatrième positions.
En individuel, Michael Jung et Fischerchipmunk FRH (Contendro I) pointent toujours en tête. Si le couple avait une barre d'avance, il n'a pas eu besoin de faire usage de son joker et a signé un parcours parfait. Tom McEwen et Toledo de Kerser (Diamant de Semilly) ont profité d'une faute de l'Américain William Coleman et Chin Tonic HS (Chin Champ) pour remonter d'un rang, à la deuxième place, laissant ainsi la troisième marche du podium provisoire à leur compatriote William Fox-Pitt, sur Little Fire (Graf Top). 

Pour consulter les résultats provisoires par équipes, cliquez ici
Pour consulter les résultats individuels provisoires, cliquez ici.
Pour consulter la startlist du cross, cliquez ici.