Dartagnan de Béliard, vice-champion du Monde des 6 ans !
dimanche 20 octobre 2019

Thomas Carlile et Dartagnan de Béliard
Thomas Carlile et Dartagnan de Béliard, vice champions du Monde des 6 ans © Mondial du Lion/Solène Bailly Photos

Familière du Mondial du Lion, Piggy French s'est démarquée cette année en imposant l'excellent Cooley Dancer chez les 6 ans. Dartagnan de Béliard, après son sacre de champion de France à Pompadour il y a un mois, confirme et monte sur la deuxième marche du podium avec Thomas Carlile.

Après l'inspection vétérinaire qui n'a pas posé le moindre problème, cavaliers et chevaux avaient rendez-vous à 11h pour l'ultime test du championnat du Monde des 6 ans. Cette dernière épreuve n'a pas été des plus simples à cause de la météo qui n'a pas aidé à la bonne tenue du terrain en herbe du Lion d'Angers. C'est finalement la Britannique Piggy French qui l'a emporté avec Cooley Dancer. Cet étalon, né en Suisse et inscrit au WSI (Warmblood Studbook of Ireland), a démontré une vraie qualité de sauteur : appliqué, avec une bonne frappe et un excellent geste des antérieurs, il compense son un passage de dos classique par sa puissance et ses moyens. Sa cavalière était tout simplement ravie de sa prestation : "Quel cheval adorable ! Je savais qu'il avait énormément de moyens mais on ne sait jamais ce qu'il peut se passer après le cross, on peut toujours faire un 4pts de fatigue avec des jeunes chevaux."

Il devance de 0,6pt Thomas Carlile et son Dartagnan de Béliard. Si le parcours a été un peu acrobatique pour le cavalier qui a lutté un bon moment pour rechausser son étrier, le splendide fils de Quite Easy et petit fils de Diamant de Semilly a une fois de plus fait étalage de sa qualité. "C'est pas mal du tout. Le cheval a été exemplaire aujourd'hui. Les conditions météo n'ont aidé personne, cela a été assez rude. Le terrain était assez pénible mais le chevala tout fait pour décrocher le sans-faute. On est super heureux. C'est un cheval un peu émotif. Quand je suis rentré près des tribunes il a été un peu émoustillé mais c'est un cheval très sérieux, très scolaire et très à l'écoute. Quand je l'ai entrepris un peu il s'est remis en confiance et il s'est concentré sur le sujet", confiait Thomas. 

En tête tout au long du championnat, Yasmin Nathalie Sanderson et Inchello DHI se sont contentés de la troisième place pour une faute. Ils devancent Nicolas Touzaint et sa Demoiselle Platine*HDC, qui ont signé une belle remonté grâce à leur joli parcours sans-faute -l'un des onze de la matinée. 

Les résultats : ICI.